Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

La Banque Mondiale écarte le nucléaire de ses projets énergétiques.

Publié le 29 Novembre 2013 par Daniel JAGLINE djexreveur in Banque Mondiale, Nucléaire

Bien que la Banque Mondiale soit un organisme de crédit bien à part, dans le système financier international, je dois admettre que je suis positivement surpris de la décision de celle ci.

Et comme les bonnes nouvelles nous venant des banques sont rares, je ne peut pas passer à côté de celle ci :

La Banque mondiale n'envisage pas d'investir dans le nucléaire
La Banque Mondiale écarte le nucléaire de ses projets énergétiques.
Commenter cet article
G
Les dirigeant de la banque mondiale ont dû constater que le photovoltaïque, par exemple, était plus rapide à mettre en oeuvre et moins coûteux que le nucléaire.

La comparaison entre l'Allemagne et la Grande-Bretagne le montre bien.

http://energeia.voila.net/electri2/nucle_gb_solaire_de.htm

Les pays concernés étant bien davantage ensoleillés, l'intérêt du solaire en est d'autant plus important. La situation est identique pour l'éolien : davantage de vent.

Eolien et solaire, avec du stockage sur batterie dont les coûts commencent à bien baisser, sont d'ailleurs la seule solution envisageable pour une multitude de villages éloignés de tout réseau électrique.
Répondre
D
Oui les conditions sont bien plus favorables au développement des ENR dans beaucoup de pays en voie de développement, mais cela n'empêchent pas certains énergéticiens de tenter par exemple d'imposer le nucléaire en Afrique, malgré des conditions très défavorables.