Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dernière mise à jour électorale désabusée et nauséeuse pour éviter le traumatisme politique potentiel, non aux Fers Nocifs.

Puisque j'ai pris le parti de la transparence totale, et quoi qu'il m'en coûte, je ne tairais ni ne cacherais le choix final que je me sens contraint de faire.

En contradiction totale avec mes convictions, mais parce que de nos choix dépendent aussi les conséquences potentielles incombant à l'ensemble de la société et de mes congénères, il y a des prises de risques dangereuses.

Alors je sais vous allez penser que je suis une girouette irrécupérable, un instable incapable d'assumer vraiment ses convictions profondes et de s'y tenir, je vous l'accorde, je peux paraître versatile, mais c'est plus complexe que ça, je n'ai pas lu "l'Art de la guerre", mais je ne serai pas surpris qu'il y soit dit d'adapter sa stratégie en fonction des événements. Je m'octroie le droit de d'évoluer dans ma position et les moyens que j'emploie pour espérer parvenir au vrai but que je souhaite atteindre et le revendique, je dois être extrêmement difficile à comprendre, tirez en les conclusions que vous voudrez, je suis libre, vous l'êtes, je fais en fonction de ma conscience comme j'espère vous le faites également.

L'abstention que j'ai envisagé avant le premier tour mais dont j'ai abandonné l'option, en votant J.L. Mélenchon, (pour le mouvement encourageant qui l'a soutenu, pas pour lui), dit non au système, et c'est là l'objectif réel mais lointain que je partage avec un grand nombre (peut-être même le plus grand nombre, et ça ce n'est peut-être pas une aussi bonne nouvelle que ça !) celui que je garde au fond que je vais continuer de défendre quoi qu'il arrive, mais pour l'instant et ce ne sont pas ces élections la qui vont y changer quoi que ce soit, c'est ce système qui est en place, il faut le changer c'est sûr, il faudra le changer, ça ne fait pas le moindre doute, mais en attendant et même en œuvrant pour y parvenir, les règles qui régissent notre constitution et notre régime politique s'appliquent, et c'est encore pour le moment le seul levier d'action directe. Comptez sur moi pour être dans la rue dès lundi pour m'opposer à lui, et pour encourager et soutenir toutes les luttes qui me sembleront opportunes et défendables.

Le vote blanc que j'ai pensé glisser dans l'urne au second tour n'a, faut-il le rappeler, aucun poids, s'il n'a aucune incidence selon moi ni dans un sens ni dans l'autre, il laisse aux autres à décider pour ou contre nous. Alors c'est à la fois intéressant pour se désolidariser, mais en même temps redoutable d'inconséquence potentielle, car en effet si cela ne soutien rien cela n'empêche rien non plus, non contant de cautionner le système, ce vote laisse carte blanche, or si jamais par un très mauvais enchaînement de circonstances, ces autres venaient à faire le pire des choix, vous en seriez tout autant tenus responsable (même si cette notion me parait fort discutable !) et victime.

Deux aspects essentiels ont ébranlés mon choix précédent, en premiers lieux, les témoignages et articles que j'ai cherché sur la toile au sujet des communes et villes françaises et pays étrangers qui sont passés sous la coupe de mouvements d'extrême droite, et là, les constats sont unanimes, sans équivoques, dégradations à tous les étages et dans tous les sens, des relations sociales, lois autoritaires, tentatives d'extinction brutale de tout contre-pouvoir, etc etc...Ce qu'on connait déjà, me dis-je parfois et pourriez vous me rétorquer, je vous le concède, mais avec un exposant exponentiel ! 

En second lieu ma fille adoptive, possédant la double-nationalité Française et Vietnamienne, qui, et je n'ai aucun droit de juger de sa réaction (que j'ai beaucoup de mal à comprendre), a affirmé qu'en cas d'arrivée au pouvoir du Front National quitterait la France !

Je crois encore, c'est ma conviction intime, que Marine Le Pen ne peut pas être élue, mais je me trompe si souvent, je crois encore que le report de voix lui est totalement défavorable, et pourtant partout autour de moi je vois des gens que j'apprécie, en qui j'ai confiance, qui sont des repères pour moi s'inquiéter, et quand bien même je pense que l'essentiel ne dépendra pas de ce résultat là, car je pense que le plus important réside dans nos actions quotidiennes, et dans les inter-actions sociales, sociétales, environnementales, que nous générons, ce qui est décidé tout la haut compte énormément aussi, et peut entraver le reste et nos capacités à nous y opposer de façon systémique.

Se prémunir contre le pire avant de penser à construire autre chose, je cherchais une image métaphorique pour palier à l'inadaptation de celle généralement employée qui consiste à parler de peste et de choléra pour décrire la dualité des deux options, tout autant que leurs conséquences redoutables, mais tout le monde sent bien que dans le cas présent elle est saugrenu et incohérente, tant ce qui est à redouter est différent et sans commune mesures. Il m'est alors venu à l'esprit, une référence étrangère à ma croyance personnelle, mais qui me semble plus démonstrative, le choix se situe entre l'enfer et le purgatoire, de l'enfer on ne sort plus, du purgatoire on peut encore envisager de s'extraire, certes très difficilement, mais tout reste moins impossible... 

Si je vais vivre très difficilement le fait de permettre à un candidat que j'abhorre et son non programme uniquement destiné à servir le système que j'exècre, de dupliquer la politique financière des escrocs, bancaire de l'austérité et industrielle suicidaire, je ne me pardonnerais pas d'avoir participé à donner les reines du pouvoir à celle qui plus que m'écœurer, me répugne et qui servirait son seul dessein (d'abord) xénophobe et (ensuite) nationaliste/intégriste favorable en premier lieu aux nantis du système, teinté de mesures anti-sociales et consuméristes, implacable et mortifère.

C'est donc le bulletin Macron que je vais glisser dans l'urne et ça me fais mal au cœur, je m'en veux, je m'en veux, je m'en veux, je m'en ! Excusez moi je dois aller vom

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article