Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

un pavé dans la PAC, erreur ou subtilité ?

En tout cas ça fait causer, et rien que pour ça, c'est bien tout compte fait !.

Cela peut faire réfléchir certains, et en amener d'autres à se poser des questions, du moins je l'espère.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/meeddm-verdissement-pac-reactions-11318.php4#xtor=ES-6

Extrait :

"Le projet du ministère de l'environnement pour la PAC 2013 a déclenché une série de réactions tranchées. Dans l'attente du projet défendu par la Commission européenne les clivages autour d'un verdissement de la PAC se concrétisent.

.......

Deux jours après, le projet n'est plus accessible sur le site internet du ministère de l'environnement. Très vite, il est mis en ligne sur le site pouruneautrepac.eu du collectif PAC 2013 qui promeut une PAC"conciliant des objectifs de souveraineté alimentaire, de protection de l’environnement, et de développement rural......

L'Assemblée permanente des chambres d'agriculture, critique pour sa part "un document édité par le MEEDDM proposant, sans concertation, des dispositions visant à réformer la PAC." Au même titre que la FNSEA et Coop de France, l'Assemblée juge que l'initiative de Jean-Louis Borloo affaiblit la position française défendue sur la scène européenne par Bruno Le Maire, le ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche. Cette position ne remet pas en cause les deux piliers de la PAC, les paiements directs aux agriculteurs et le soutien au développement rural, contrairement au projet de Jean-Louis Borloo qui propose un abandon de la structure actuelle.........

Le collectif PAC 2013, regroupant des ONG françaises d’environnement, de solidarité internationale et de développement durable, publie par ailleurs la lettre envoyée par Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno aux organisations ayant reçu le document en amont de sa publication. Datée du 18 octobre, la lettre ministérielle justifie l'initiative du MEEDDM par le fait que "le développement durable de la France, et de l’Europe, est intimement lié à l’avenir de notre agriculture."

Autre soutien reçu par le projet du MEEDDM, celui de la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB) qui juge "encourageante et courageuse, la proposition du Ministère de l’écologie […] aujourd’hui l’objet de vives attaques." Selon elle, "les nouveaux défis [de la PAC] sont environnementaux, les nouvelles préoccupations sont alimentaires et les nouvelles modalités de gouvernance sont plurielles et participatives." La Fédération "salue particulièrement, la proposition du MEEDDM, de répartir plus équitablement les aides, en sortant du critère surfacique pour y préférer celui des actifs, éléments essentiels du développement rural."

D'autre part, un collectif d'associations, regroupant notamment le Réseau action climat France, France nature environnement et le WWF, souligne "une position garante des engagements français souscrits dans le cadre des conventions environnementales." Par ailleurs, il rappelle que "la Charte des droits fondamentaux de l’UE commande l’intégration de l’environnement dans toutes les politiques européennes et la PAC, avec 40% du budget européen, est la première concernée." Quant à savoir si le MEEDDM est légitime, il juge que "l’agriculture concernant 60% du territoire français, c’est le silence de ce ministère qui aurait été surprenant." Enfin il appelle à une gouvernance élargie, sur le modèle du Grenelle, afin "de sortir de la cogestion entre le Ministère de l’Agriculture et les organisations agricoles dominantes."..........

Finalement, le retrait du texte du site du ministère a mis en relief son contenu. Alors que la Commission européenne doit présenter son projet le 17 novembre, le débat sur l'avenir de la PAC semble bel et bien lancé en France et le clivage est plus que jamais marqué.

D'un côté, les grandes organisations professionnelles de l'agriculture se rangent derrière le projet franco-allemand soutenu par Bruno Le Maire en septembre. Ce projet n'avait pourtant été qualifié que de"séduisant" par la FNSEA qui considérait que le ministre de l'agriculture "[commençait] à répondre à [leurs] attentes." Aujourd'hui cette prudence n'est plus de mise et, pour les organisations ayant critiqué la proposition du MEEDDM, le projet défendu par Bruno Le Maire doit servir de base à la proposition française.

À l'opposé, les ONG environnementales et certains syndicats minoritaires militant pour un verdissement de la PAC ont bénéficié des projecteurs braqués sur le projet du MEEDDM. Le projet du ministère est redevenu public et leur offre un point d'ancrage pour intégrer les problématiques environnementales dans la PAC.

Philippe Collet"

Lien direct vers le site ou l'on peut lire la proposition du MEEDDM /

http://www.pouruneautrepac.eu/

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article