Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les compteurs intelligents peuvent-ils perdre la raison ? Sur-compter est-ce que cela peut servir EDF à survivre ?

La liste des inconvénients potentiels des compteurs communicants, dont le linky en particulier, est déjà très longue, je ne la rappellerais pas ici.

Parmi les griefs évoqués l'un n'est pas sur le devant de la scène, rarement cité, car heureusement minoritaire il change tout de même la donne fondamentalement pour les clients touchés.

La technologie beaucoup plus sensible dans certains de ses aspects des linky entraîne une incapacité à subir des différences d'amplitudes de consommations avec autant de souplesses que les compteurs actuels moins sensibles.

Le résultat est que certains consommateurs sont obligés de souscrire à des abonnements de puissances supérieures, pour éviter des disjonctions à répétition lors de tout petit dépassements de charges qui sont supportés sans difficultés actuellement.

Sur le plan économique, l'incidence est relativement faible, et si cela s'arrêtait là, l'argument à lui seul n'est évidement pas assez important, mais si à celui ci venait s'ajouter un autre qui démontre que se sont potentiellement en fait les compteurs eux même qui provoquent cette surconsommation, ou une lecture surévaluée de celle ci, ne serions nous pas en présence d'un nouvel élément majeur ?

Alors que penser de cette nouvelle étude scientifique ?

Les compteurs communicant seraient en mesure de donner des résultats faussés, voir complètement faussés !

Malgré la réserve qu'il me semble nécessaire de garder face à une telle annonce, je crois qu'avant cette étude, certains cas suspects avaient été relatés, je n'en suis pas sûr, ma mémoire étant nettement faillible, nous verrons bien si une suite est donnée à ce nouvel élément à charge.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article