Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faut-il condamner la mondialisation ou ceux qui la fausse ?

Le problème de la "mondialisation" (dont cette définition "wiki" démontre bien la priorisation économique qui l'a détériorée) c'est qu'elle est menée par certains humains avides et à vide de sens !

Je garde l'espoir d'une forme de "mondialisation" du partage et de la coopération, dont toutes les autres facettes prédomineraient, parce que je pense que pour donner une chance à l'humanité, il lui faut prendre un chemin vers la paix, le partage des connaissances et des moyens technologiques, un mondialisme humaniste et écologique. 

Mais cette vision presque "spirituelle" et "fraternelle" de la "mondialisation" doit m'être très personnelle car peu la partage, et elle est en tout cas totalement en opposition avec celle qui est orchestrée par et pour une orientation consumériste du monde que mènent depuis quelques décennies commerçants et banquiers.

Alors bien sûr que de cette "mondialisation" qui saccage et ruine je ne veux pas, bien sûr que dans ce cas il est préférable d'en revenir à une relocalisation des échanges et des circuits, mais faut-il pour autant condamner tout esprit de vision globale de la vie sur terre, je ne crois pas, c'est pourtant ce que s'empresse de faire nombre de commentateurs, et de partisan.e.s du repli territorial et identitaire.

Ce n'est certes pas le constat inquiétant, un de plus, que sont en train de faire des chercheurs qui mettent la lumière sur la dispersion d'épidémies en tout genres à travers le monde, dont la grippe aviaire n'est que l'une des expressions, qui va encourager à accepter l'augure d'un avenir partagé mondialement.

Je n'en abandonne pas pour autant ce "rêve" parce que comme je le dis de tous les systèmes, il n'en est aucun qui soit bon ou mauvais en soi, quel qu'ils soient, il y aura toujours des humains pour les pervertir.

L'homme y est pour beaucoup (sic) !

Quand il s'agit d'abattre les frontières pour faire toutes sortes de commerces et de profits, il n'est rien qui vaille pour s'y opposer, il n'y a qu'à observer avec quelle détermination et autoritarisme les hommes de pouvoir de ce monde prônent les traités internationaux de "libre échange", alors qu'ils veulent au contraire monter des murs forteresses quand il s'agit de venir en aide à celles et ceux qu'on pille et affame par ailleurs, la mondialisation ne serait donc recevable que pour l'enrichissement de minorités, mais répudiée dès qu'il s'agit d'en partager les bénéfices !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article