Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Etre écouté ne signifie pas être entendu, consultation du public = déni de l'opinion exprimée ! Alors à quoi bon ?

Un vote tout ce qu'il y a de plus officiel à été tout aussi officiellement bafoué et renié peu de temps après, le sujet c'était l'Europe, telle qu'elle a été construite jusqu'à nos jours, vous vous en souvenez certainement. On ne peut pas dire que le résultat de ce déni de démocratie soit brillant, les Français avaient vu juste, et leurs représentants élus, ceux censés être leurs portes paroles, ont démontré par là que le fondement démocratique que représente le vote majoritaire du peuple a bel et bien perdu son caractère supérieur et primordial. La seule opinion qui compte maintenant et le seul vote retenu est celui qui va permettre de choisir lesquels seront en droit de nous nier et de nous trahir aussitôt ensuite, pour le reste, les choix et les opinions qui seront mise en oeuvre ne serviront que les intérêts des élus et de leurs soutiens, l'opinion du peuple fusse-t-il majoritaire n'a plus la moindre importance, l'imposition du nucléaire en avait également été une autre manifestation.

A une moindre échelle, mais tout aussi révélatrice et probante, une autre démonstration du désintérêt réel que portent nos élus, et leurs comparses, à l'opinion de leurs concitoyens nous est donnée à travers les 'consultations publiques'. Présentées comme le moyen donné aux citoyens d'exprimer leurs opinions et leurs positions à propos de projets de lois sur des sujets divers les concernant. Outre la difficulté qu'il y a à donner un avis au sujet de textes souvent très techniques et complexes, il y a le constat consternant qui commence à se révéler, ces 'consultations publiques' sont un leur, une parodie, un écran de fumée, et la dernière preuve en date concerne l'épandage aérien, dont les règles ne vont pour ainsi dire ne pas changer, alors même que environ 99,7% des citoyens qui se sont exprimés demandaient l'arrêt de ces pratiques au combien dangereuses sanitairement. Il ne s'agit plus là de tromper et nier une courte majorité, il s'agit bien là de faire la preuve que ce que l'on peut avoir à en dire n'a absolument aucune importance à leur yeux !

Une consultation pour rien, ou 'les' consultations pour rien ?

Je suis un de ces 17682 citoyens qui s'était exprimé contre, et qui bien que conscient qu'une politique ne peut être élaborée en fonction d'un si petit nombre, se rend compte maintenant de l'inutilité totale qu'il y a à participer à une telle mascarade, en effet, quel que soit le thèmes, quel que soit le sujet, le nombres de citoyens s'exprimant en faveur ou contre un texte de loi sera toujours si ridiculement faible, que quand bien même 100% iraient dans le même sens, cela n'aurait aucun effet si le législateur en décide autrement, le rapport de force est totalement disproportionné.

Dans chacun des combats que je soutien avec d'autres, je me fais à chaque fois la même réflexion, nous sommes 100 quand il faudrait être 10 000, 1 000 quand il faudrait être 100 000, 10 000 quand il faudrait être 1 000 000 et 100 000 quand il faudrait être 10 000 000, et à ce compte là, la démocratie ne peux pas fonctionner.

©V.VERMEIL - PICTURETANK, image utilisée sur d'autres sites à d'autres fins que je ne partage pas forcément !

©V.VERMEIL - PICTURETANK, image utilisée sur d'autres sites à d'autres fins que je ne partage pas forcément !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article