Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réduire notre consommation de viande, ou l'addition de bienfaits !

Il y a seulement 2 ans je n'avais pas conscience, de ce qu'induit directement et indirectement la consommation de viande dont je suis friand, à tel point, que je me qualifie même de"carnivore", non pas comme une revendication, mais comme un constat.

Ce constat, ne m'ammenait à aucune remise en question, tant il me semblait n'être qu'une quasi "normalité" dans notre pays ou règne l'abondance, et ou l'éducation culinaire est généralement basée sur la consommation ordinaire et quotidienne de viande.

Ce constat est en train de tourner à l'amertume, en effet je ne peux plus me voiler la face, force est de constater, que cette consommation de viande n'est pas tenable, aux regard de l'impact "environnementale" qui en découle, et des affres quelle fait subir aux animaux.

De multiples raisons m'ont ammenés à cette évidence, manger de la viande entraine des coût environnementaux, et sociaux désastreux, à plus d'un titre :

Voir ce dossier interressant :     

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2202_surconsommation_viande.php

Extrait :

"En moyenne, un être humain consomme 100 g de viande par jour. Dans les pays développés, la consommation est supérieure à 200 g par jour alors que dans les pays en développement elle est de 47 g, avec de fortes disparités régionales.

En moyenne, un Français mange 96,5 kg de viande par an(1), soit plus de 260 g par jour : l'équivalent de 6 tranches de jambon ! Cela représente l'abattage de 1,1 milliard d'animaux par an, rien qu'en France........L'UE, dont la superficie des forêts augmente, est le 4e importateur de bovins derrière les USA, la Russie, et le Japon. En outre, 80% des importations de bovins de l'UE viennent d'Amérique du Sud. Or, la France est le premier consommateur européen de viande bovine. Ainsi la consommation de viande en Europe et en France est une cause de la déforestation en Amérique du Sud......Au niveau de l'eau, environ 5 000 litres d'eau sont nécessaires pour produire 1 000 kcal d'aliments d'origine animale contre 1 000 litres si l'origine est végétale. En effet, l'élevage nécessite des quantités colossales d'eau : pour produire 1 kg de boeuf, il faudra utiliser 15 500 litres d'eau contre seulement 900 litres pour 1 kg de pommes de terre ! Un gâchis irresponsable alors que la demande et la mauvaise qualité de l'eau en France sont devenues inacceptables. Mais ce n'est pas tout, l'élevage est la plus grande source sectorielle de polluants de l'eau : principalement les déchets animaux, les antibiotiques, les hormones, les produits chimiques des tanneries, les engrais et les pesticides utilisés pour les cultures fourragères, et les sédiments des pâturages érodés.....C'est dans les pays riches que la consommation de produits animaux est la plus forte, un état de fait qui ne répond à aucune nécessité nutritionnelle et cause des dommages environnementaux catastrophiques. Or, l'élevage y est soutenu par des aides publiques conséquentes..."

Le journal "Le Monde", avait abordé ce questionnement :

http://www.lemonde.fr/planete/chat/2009/10/15/faut-il-manger-moins-de-viande-pour-sauver-la-planete_1254289_3244.html

Extrait :

"Fabrice Nicolino : La première chose, c'est de rappeler que la consommation de viande en France a été multipliée par 4 environ depuis l'entre-deux-guerres. On mange beaucoup trop de viande, pour des raisons économiques et politiques......

Romain : Quels substituts peut-on utiliser pour la viande rouge en matière d'apports nutritionnels et de saveurs ?

Fabrice Nicolino : Il n'y a pas de réponse à une telle question... La saveur de la viande rouge est la saveur de la viande rouge. Je ne vois pas quel substitut on pourrait imaginer sur le plan de la saveur. Sur le plan nutritionnel, aussi curieux que cela paraisse, un grand nombre d'études montrent que les régimes végétariens ou les régimes extrêmement peu carnés sont les meilleurs pour la santé humaine.....

Apis88 : A ce jour, il est clairement démontré que les pays qui s'enrichissent voient la consommation de viande augmenter par habitant. Ce constat peut-il s'inverser ?

Fabrice Nicolino : C'est une question décisive, une question-clé. Il existe un modèle de consommation de la viande, le modèle occidental, basé sur une consommation très forte de viande. Or produire de la viande nécessite des quantités industrielles de céréales. Et les surfaces agricoles dans le monde ne sont pas extensibles à l'infini. Beaucoup d'agronomes de premier plan se demandent comment on pourra, dans les années qui viennent, satisfaire cette étonnante augmentation de la demande de viande dans des pays dits émergents, au premier rang desquels l'Inde, mais surtout la Chine, où 200 à 300 millions de Chinois réclament de la viande, car ils ont pour la première fois de l'argent pour en consommer et veulent rejoindre le modèle occidental......

hadadada : Devra-t-on dans le futur arrêter totalement de consommer de la viande ?

Fabrice Nicolino : Je ne vois pas ce point-là à l'horizon de ma vie. J'ai découvert en tout cas, en écrivant ce livre, qu'on pouvait se passer de viande. Je l'ignorais vraiment. Je crois qu'en fait, on a moqué trop longtemps les végétariens, on a prétendu parfois contre l'évidence que leur santé était très mauvaise. Certains lobbyistes dont je parle dans mon livre rappellent, pour disqualifier les végétariens, que tant Hitler que Jules Bonnot, l'anarchiste, étaient végétariens tous les deux. Ce que j'ai vu, c'est qu'on peut vivre sans manger du tout de viande. Pour les grands équilibres, pour affronter les grands problèmes qui sont devant nous, à commencer par la faim, il me paraît vital que nous changions à nouveau de régime alimentaire et que nous renoncions à une grosse partie de la viande que nous ingurgitons chaque année.....Et l'industrie a totalement transformé les bêtes, à qui on doit tant. Je rappelle que sans l'existence des animaux d'élevage, il n'y aurait pas eu de civilisation humaine. On est donc passé à une situation d'industrialisation où l'animal est devenu une chose, une marchandise, un objet d'échange, du matériel. Je crains que cette rupture dans l'histoire de notre relation avec l'animal nous enlève une part considérable de notre humanité. Je crains que cette manière de traiter cet "autre" qu'est l'animal ouvre la voie à un gouffre moral."

Bien sur les arguments sont souvent déployés par les "écolos", les "pro-bio" :

http://www.aboneobio.com/blog/post/2009/05/11/Manger-moins-de-viande-mieux-pour-la-sante-mieux-pour-la-planete

mais pas seulement, du côté de la medecine aussi :

http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2001/mag1207/nu_4830_viande_vf.htm

et même chez ses propres consommateurs la prise de conscience grandit :

http://www.economiesolidaire.com/2008/03/15/faut-il-arreter-de-manger-de-la-viande/

http://www.eufic.org/page/fr/faqid/fois-semaine-manger-viande/

 

Je crois qu'il y a là vraiment matière à réflechir, et nécessité à reviser sa consommation, ce que j'ai commencé d'ailleurs, c'est aussi une question de cohérence même pour ceux comme moi qui "aime" la viande.

Dans certains pays, il existe déjà des "journée sans viande", et ce type de volonté "symbolique" apparait en France aussi :

http://ecologie-avenir-present.blogspot.com/2010/07/une-journee-sans-viande-5-millions-de.html

A l'instar de ce qui se passe au Etats-unis depuis 26 ans, et dans d'autres pays plus recemment une date est même proposée :

http://journee-sans-viande.info/

Prochaine édition : 20 mars 2011 (ou alentour)

 

 

 

 

Au point ou j'en suis personnellement, je militerais même pour une "journée par semaine" sans viande, vous vous souvenez de notre jeunesse, il n'y a aucune nostalgie là dedant, juste se souvenir qu'il n'y a pas si longtemps, on savait déjà cela, et pas seulement pour des raisons religieuses.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article