Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour pouvoir nous transporter vers un autre avenir vivable, il va falloir réduire les camions et les routes

En France selon la source des chiffres, en voici une (non pas au hasard, ni parce que je lui fait plus confiance, mais parce que c'est la première qui m'a paru assez facilement lisible rapidement, de toute façon ces chiffres sont tous controversés), de 30 à 40 % des émissions de CO2 sont imputables aux transports. Nos déplacements individuels en VL prennent évidemment une grande part de celles-ci, part que l'on veut nous obliger à réduire drastiquement avec une volonté politique affichée, certes trop lointaine, mais concrétisée en légiférant la fin des motorisations thermiques en 2040, euh pardon la fin de : "la vente des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers neufs utilisant des énergies fossiles", ce qui n'est de toute façon sans doute pas aussi 'radical" qu'il y parait, comme le relève cet article, je suis assez d'accord avec ce qui l'y est argumenté.

Ce qui est certain c'est que le transport routier par camionnage n'est lui en aucune manière inclus dans aucune mesure de réduction, ce serait plutôt le contraire !

En l'état actuel des choses il ne nous est pas possible d'influer sur ces décisions et orientations politiques et industrielles, l'utilisation de l'ordre inverse des décideurs et des décidés serait bien plus réelle à mes yeux. Même le plus virulent de nos "représentants élus" s'échine en vain, nos associations militantes préférées s'évertuent à essayer de se faire entendre.

Que dire alors de nos comportements individuels, sinon que pour être prépondérant et plus efficients que les engagements de certains des professionnels du transports, qui tentent surtout de verdir leur image, comme le prouve cet exemple, et qui sont pourtant soutenus par l'état bien que ne s'engageant qu'à des économies dérisoires au vue des enjeux et des émissions réelles, il faudrait à minima que nous ne commandions plus rien sur internet, que nous ne mangions plus que du très local, et que nous fabriquions nos propres vêtements avec les vieux que nous réadapterions à un nouvel usage, enfin des attitudes qui ressemblent à peu près à cela !

Qui serait près à cela de manière volontaire et non imposée ?

Pas moi non plus !

Je ne vois pas d'issus favorables, je ne suis, vous le savez si vous me lisez parfois, pas un optimiste, mais là de toute façon même le plus optimiste y trouverait de nombreux achoppements, même les optimistes envisagent maintenant une trajectoire de réchauffement de l'ordre de 3,5° à 5°, et ce même si on respecte les engagements très insuffisants de la COP21, accords qui sont déjà tous bafoués par un nombre grandissant de pays, France en tête.

Ce ne sont pas que les camions qu'il faudrait réduire mais les routes, et vous savez quoi, demain soir je vais me rendre à une réunion où je vais avec d'autres opposants tenter de faire capoter un projet de grand contournement d'une petite ville, parce que chez nous comme chez nos voisins vous savez ce qu'on veut, encore plus de route pour qu'on puisse circuler encore plus et encore plus vite, c'est ça le progrès, c'est ça le développement, c'est ça la croissance, pour arriver plus vite à ...l'effondrement !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article