Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hydrolienne fluviale, une première métropolitaine qui en cache une autre en Guyane

Il y a, comme c'est le cas ici, des annonces trompeuses, vouloir se présenter comme le premier, le précurseur, afin de donner une bonne image, ne doit pas permettre d'occulter la vérité, non l'hydrolienne qui va être testée à Orléans ne sera pas la première de France, à moins que la Guyane ne soit plus un territoire Français, rien de bien grave la dedans, mais je voulais remettre dans l'ordre les expérimentations dont il va être question dans ce billet.

Alors je présenterais, comme il se doit d'abord Camopi, où a lieu depuis début Mai 2013 la première expérimentation en grandeur nature d'une hydrolienne à flux transverse, une technique très particulière, qui permet de produire grâce au courant, c'est une autre variante qui est mise en oeuvre pour la technologie utilisée à Orléans. Peu d'informations sur cette première expérience, la deuxième machine à t'elle été mise à l'eau ? Je n'ai trouvé qu'un article sur le net revenant sur l'hydrolienne de Camopi, celle ci étant le fruit d'une collaboration entre EDF et HydroQuest, comme c'est le cas aussi de celle d'Orléans, il parait donc très surprenant qu'on est laissé faire une forme d'usurpation en laissant affirmer que Orléans expérimente la première hydrolienne de France.

Les hydroliennes fluviales en sont donc encore au stade de début d'expérimentations grandeur nature, ces technologies ont à priori mon assentiment, mais il reste à voir et à démontrer qu'elles ne causeront pas d'impacts négatifs sur le milieux qu'elles vont envahir, et pour cela il va falloir attendre et bien observer, espérons que cela soit fait de manière objective et impartiale,à ce sujet le cas de l'expérience à Orléans sera démonstratif et révélateur, puisqu'elle a lieu dans une zone Natura 2000.

Le projet 'Hydrofluv', avec celui de Guyane vont donc donner des informations, reste à savoir commet elles vont être traitées.

J'espère pouvoir en reparler positivement dans quelques années.

Hydrolienne fluviale, une première métropolitaine qui en cache une autre en Guyane

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carbet 27/08/2016 21:47

Bonjour
Technicien supérieur électronicien habitant en Guyane au bord d'une rivière j'ai construit il y a plus de 10 ans une hydrolienne probatoire : Ce fut fut un échec , la production d'électricité étant ridicule vu la taille de la machine .
J'en ai retiré la conviction que même avec des rendement " de course " ces machines ne sont pas viables et d'une fragilité déconcertante quand un petit tronc d'arbre de plusieurs centaines de kilo la percute !!!

A ce jour il n'y a pas de retour sur l'hydrolienne de Camopi , si cela était une réussite les informations couleraient à flot ce qui n'est pas les cas .... Pas plus que pour les autres !

Contact pris avec des " personnes proches " de l'essai de Camopi , il ressort que la puissance est de 8kW en place des 10 kW prévu et qui plus est les pannes sont récurrentes : bois flottés , feuilles mortes ......
Cette puissance de 8kw donne à la très grosse louche moins de 40 W disponibles par famille de Camopi....... Pour une machine de 19 tonnes c'est très peu !
Et encore c'est aux fortes eaux ...... ne parlons pas de la saison sèche !

Tous les essais d'hydroliennes sont des fiascos : Bien trop chères , très fragiles et très faibles puissances

En espérant une réponse , recevez mes salutations .

Daniel JAGLINE djexreveur 27/08/2016 23:23

Bonjour
Comme vous avez dû le comprendre si vous avez parcouru d'autres de mes billets, je ne suis ni un expert ni un inconditionnel des solutions hydrauliques de rivières, (la teneur de mon article en atteste d'ailleurs) pas plus d'ailleurs que de n'importe quelle technologie, ce que vous relatez là me fait réfléchir tout comme d'autres faits, auriez vous quelques liens qui puissent étayer vos affirmations, je ne suis pour ma part pas en mesure de les infirmer, mais pas non plus de les confirmer.
Ma première exhortation est de réduire nos besoins énergétique, il nous faut tout de même des solutions, les matières fossiles outre qu'elles sont en voie d'épuisement, ont une influence tellement néfaste pour le climat, que la seule décision durable serait de ne plus les employer, le nucléaire est un danger inacceptable, pourtant déjà répandue au sujet duquel les générations futures vont nous maudirent, les énergies dites renouvelables ont aussi leur lots de négativités, j'en suis conscient, il y a donc deux options, la décroissance, ou tester et évaluer les techniques les moins néfastes, fussent-elles moins efficientes, c'est en tout cas ce que je vois comme option actuellement, je ne m'interdis pas de changer d'avis si certains changements me convainquent, c'est donc le cas pour l'utilisation des hydroliennes de rivières ou de mer d'ailleurs, s'il s'avère que des études impartiales ou qui me semble l'être me persuadent, alors je partagerais cet avis, ce n'est pas encore le cas, à moins que vous ayez autre chose que des allégations.