Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Plus j'ai froid ici, plus il fait chaud ailleurs !.

Publié le 27 Décembre 2010 par Daniel JAGLINE djexreveur in Climat

Il est vrai, que je me suis moi-même interrogé sur ce qui, au yeux de certains, peut paraître être une contradiction apparente, et évidente qui s'impose à nous ici et maintenant, pourquoi fait-il si froid, alors qu'on nous parle d'un réchauffement climatique générale ?.

Bien sur, déjà nous oublions bien vite les histoires de nos parents qui nous ont pourtant conté des hivers bien plus rigoureux, que ceux que nous avons nous mêmes vécus, ce qui déjà devrait nous amener à plus de "relativisation", de notre propre expérience.

J'ai donc pour ma part une réaction toujours très récalcitrante, et dubitative vis à vis de ce qu'il est coutume, en prévision météorologique, de nos jours, d'appeler les "normales saisonnières" !, de quoi parle-t'on ?

On parle de ce qui a été constaté, depuis que, l'on a commencé à enregistrer les T°, c'est à dire à peine quelques centaines d'années !, c'est à dire du vent !!!. vanité !!!.

Par exemple, cette semaine, le 26 décembre  il a fait -18°, dans une commune en France dont je n'ai pas retenu le nom, T° la plus basse qui n'avait pas été enregistrée depuis les années 1900 quelque chose !!!.

Et cela nous suffit pour établir nos vérités !.

En fait ce n'est rien une centaine d'année, même plusieurs centaines d'années, ne sont rien en terme de climatologie,... peccadille !....., ce n'est pas parce que nous ne l'avons pas vécu, et c'est là une vérité fondamentale, ce que nous avons nous même vécu, ne veut rien dire !, ce n'est pas parce que nous ne l'avons pas nous même vécu, que cela ne doit pas nous servir de référence, de repère, de réflexion !.

Le climat n'a rien à voir, ou si peu, avec la météo journalière, que c'est à peu près la même chose, que si l'on voulait faire une relation entre la pauvreté des gueux d'antan, à qui grand nombres donnaient la pièce, et les "sdf" de maintenant, dont à peu près tous le monde se détourne !.

Nous n'établissons nos vérités, qu'à partir que de ce que nous avons nous même vécu, et encore pas toujours nous même !, à l'inverse de ce que faisaient nos aïeux, qui eux au moins, se basaient encore sur quelques générations, ce qui n'était même pas suffisant sans doute !.  

Le climat se vérifie sur plusieurs centaines, voir milliers d'années, n'oublions jamais cela !.

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Des-hivers-plus-froids-parce-qu-il-fait-plus-chaud-selon-une-etude?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

 Extrait :

  "Au premier regard, la froideur glaciale qui s'est abattue sur l'Europe semble peu compatible avec la hausse moyenne des températures attendue d'ici la fin du siècle et qui pourrait atteindre de 5 à 6 degrés.

Aux climato-sceptiques qui y voient la preuve que le changement climatique n'existe pas, certains scientifiques répondent que ces vagues de froid sont un refroidissement temporaire, au sein du réchauffement global.

Mais, une nouvelle étude va plus loin, et montre que la hausse du thermomètre est précisément à l'origine de ces hivers enneigés et particulièrement froids.

Le coupable serait la fonte de la calotte glaciaire arctique. Le réchauffement, deux à trois fois supérieur à la moyenne, a entraîné sa réduction de 20% ces 30 dernières années. Elle pourrait même disparaître entièrement durant les mois d'été d'ici la fin du siècle.

Les rayons du soleil, qui ne sont plus repoussés par la glace, réchauffent encore un peu plus la surface du globe à cet endroit.

Une mer sans glace, et c'est tout le système de pressions qui s'en trouve bouleversé."

Commenter cet article