Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Electricité en Bretagne : un autre débat peut-il s'instaurer ?

Publié le 5 Octobre 2010 par Daniel JAGLINE djexreveur in Energie

L'annonce du futur projet de construction d'une "centrale à gaz" à la pointe de la Bretagne, plus précisement à "guipavas", près de Brest, peut-elle relancer la réflexion commune, et un vrai débat, rien n'est moins sur !.

Voici une interwiew mis en ligne par "bretagne-durable" :

http://www.bretagne-durable.info/ecomag/interview/future-centrale-%C3%A0-gaz-%C2%AB-derni%C3%A8re-genre-%C2%BB

Extrait :

Dominique Ramard est président de la commission environnement, au Conseil Régional, en charge des questions dédiées à l'énergie et au climat. Il a accepté de nous répondre suite au récent courrier adressé par plusieurs associations qui fustigent le projet de future « centrale à gaz » de Guipavas ainsi que la ligne à très haute tension entre Lorient et Saint Brieuc, risquant de produire davantage de gaz à effet de serre. Entretien.

A Dirinon, éoliennes et groupes de fioul se font face... © Jacques LE GOFF / ADEME
L’idée de la centrale à gaz consiste à trouver une solution rapide aux problèmes de sécurisation du réseau. Certes, nous mettons en place une politique d’économie d’énergie et de maîtrise de la demande, notamment avec le dispositif Ecowatt qui va encore être renforcé. Mais les chiffres sont clairs : notre production mobilisable pour répondre à la consommation reste trop faible............Je tiens tout de même à faire part de mon souhait que cette future centrale à gaz soit la dernière du genre. L'enjeu, rappelons-le, est d’assurer la transition électrique bretonne. Pour passer, en 2020, à un niveau d'autonomie significatif. Le cap à atteindre : tendre vers 2050 au 100 % d’énergie renouvelable sans nucléaire. Mais dans cette phase de transition (2010-2020), où nous devons faire des économies d’énergie très fortes, la future centrale à gaz doit nous permettre de passer le cap dans de bonnes conditions...............Notre démarche vise à intégrer les différents acteurs du monde de l’énergie, notamment associatifs, pour nous accompagner dans une politique ambitieuse, tant sur les économies d’énergie, sur les énergies renouvelables mais aussi sur les compléments énergétiques indispensables à court terme - comme une centrale à gaz - pour éviter la saturation du réseau dès cet hiver. Ces associations estiment avoir été flouées mais elles auraient pu participer aux différents groupes de travail sur ce projet, organisés mi-septembre, plutôt que de pratiquer la politique de la chaise vide. J'aurais préféré qu'ils échangent avec nous. S'ils estiment qu'on peut faire du 100 % renouvelable dès à présent qu'ils me disent comment, toutes les bonnes idées sont à prendre. Je suis d’ailleurs prêt à évaluer leurs propositions et à éventuellement les intégrer au projet de pacte breton si elles nous semblent pertinentes. J'ai d’ailleurs essayé de les joindre mais je n’ai toujours pas eu de réponse... C'est une stratégie en soi que de vouloir contester à côté.............
Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, on vise à stabiliser la consommation des ménages et la Bretagne a pour ambition d'aller plus loin avec une économie globale de 950 gigawatts heure (objectif pour 2015), soit l’équivalent de ce que consomme la ville de Rennes annuellement. Et même 1200 gigawatts heure en 2020 !
De leur côté les opposants s'organisent :
Pour une énergie durable en Bretagne

 "Pour combattre ce projet de centrale à gaz - ligne à haute tension" mais aussi pour proposer des alternatives - sur le plan énergétique et environnemental mais aussi sur le plan de l'économie, de l'emploi et du social pour une plus grande autonomie énergétique de la Bretagne", souligne l'association AE2D, "nous organisons une réunion en vue de la constitution d'un collectif « Pour une Énergie Durable en Bretagne » (nom provisoire), ce le vendredi 15 octobre 2010, à 20h au centre socioculturel l’Alizé à Guipavas.

Plus d'infos

tinyurl.com/2wlg72h 

www.bretagne-durable.info/ecoclub/transport-energie/centrale-et-ligne-tht-honte

www.liberennes.fr/libe/2010/10/projet-de-centrale-thermique-dans-le-finistere-de-mauvais-pretextes-pour-un-choix-depasse-estime-chr.html 

Pour ou contre, à ce jour, je réserve mon positionnement, ce que je ne parviens pas à comprendre, c'est comment on a pu en arriver là, la situation déficitaire en énergie était bien connu depuis longtemps, et voilà qu'on nous dit être dans une situation d'urgence pour le prochain hiver !?.

N'a t'on pas rendu cette centrale à gaz inévitable, par manque d'anticipation !?.

 

Commenter cet article