Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Eolien offshore, les poissons adorent !

Publié le 13 Avril 2012 par Daniel JAGLINE djexreveur in Biodiversité

Voilà une annonce qui, si elle n'est pas si étonnante que cela, devrait tout de même réjouir au delà de celles et ceux qui souhaitent le développement des ENR en générale, et des éoliennes en mer en particulier.

Je ne suis pas très surpris de ce phénomène, il est déjà connu que les épaves, et divers objets dans les océans ont tendance à favoriser l'implantation de diverses formes de vie végétale, puis animale.

Les pêcheurs qui ont pu craindrent, à raison, si on s'en tient aux secteurs géographiques perdus, que les implantations allaient leur être défavorables, puisqu'elle empiètent sur leurs territoires de pêche, pourraient peut-être voir leurs craintes en partie réduites.

Si ces zones permettent un repeuplement, je pense qu'il ira au delà des zones où la Pêche n'est pas possible, et cela serait positif, en tout cas c'est ce que j'ose espérer.

a look

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Les-eoliennes-en-mer-benefiques-pour-les-poissons?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29

Extrait :

La première étude sur l’impact des parcs éoliens en mer a été conduite au Danemark et elle montre que les poissons ne souffrent pas de l’implantation des turbines en mer. Certaines espèces de poissons ont même vu leur population augmenter. C’est ce qui ressort d’une étude conduite avant et après l’implantation d’un champ de 80 éoliennes marines au large duDanemark. Les scientifiques ont conduit une étude sur les populations de poissons avant l’implantation, il y a 10 ans, de la ferme éolienne de Horns Rev. Suite à l’établissement des turbines, la zone a été fermée à la pêche. Les structures en pierre agissent comme des récifs artificiels ont offert de bonnes conditions pour les poissons qui y trouvent un abri et de lanourriture. 

Commenter cet article