Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Alors quoi, baril, gallon, tonne ou litre quelle transparence !!

Publié le 14 Juin 2010 par Daniel JAGLINE djexreveur in Pollution

interrogation

Je ne sais pas pour vous, mais je suis agacé par la presse ou les services d'informations sur le net, qui sont capables, pour certains, de nous communiquer, parfois même dans le même article, des chiffrages de la quantité de pétrole qui s'échappe dans le Golf du Mexique une fois en "baril", l'autre en gallon", puis en tonne, quand ce n'est pas en litre.

Comment on si retrouve, pour exemple, cet extrait d'un article de "GoodPlanet.info" :

 "L'estimation basse tourne autour de 20.000 barils.

La précédente estimation faisait état d'un écoulement allant de 12.000 à 19.000 barils par jour.

A titre de comparaison, en tenant compte de la fourchette haute, c'est comme si tous les quatre jours un Erika coulait. Le naufrage du pétrolier au large des côtes françaises en 1999, avait souillé 400 km de côtes et mazouté environ 150.000 oiseaux. Quelque 20.000 tonnes de brut s'en étaient échappées."

 

Alors si comme moi, vous avez de la peine à vous y retrouver, voici une tentative d'éclaircissement, oui j'ai bien dit "tentative", car comme vous allez pouvoir le constater, plusieurs résultats sont possibles, aussi étonnant que cela puisse paraître !

Premier constat :

le pétrole brut est un produit dont la "masse volumétrique" est "variable" !

Ceci induit donc une première incertitude, en effet 1 tonne de pétrole, peut valoir de 7 à 9,3 barils, la moyenne mondiale se situant aux environs de 7,6 barils par tonne.

1 baril de pétrole c'est 42 gallons "Américains"......ou 35 gallons "impériaux"  ah oui !!

Mais bon ce qui est sur, c'est que : 

1 baril = 159 litres, un litre est un litre non !? rassurez moi !.

Ainsi donc selon que l'on parte de l'hypothèse basse, moyenne, ou haute, voici ce que donnerais les différents résultats de "tentative" de comparaisons entre la fuite actuelle et le naufrage de l'Erika, par exemple :

1*- 1 tonne = 7 barils :

L'Erika aurait déverse 140 000 barils

2*- 1 tonne = 7,6 barils

L'Erika aurait déversé 152 000 barils

3*- 1 tonne = 9,3 barils

L'Erika aurait déversé 186 000 barils.

(ces chiffres sont ceux de "Wikipédia"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Baril

 

Sachant que la fuite actuelle de la plate-forme "Deepwater" exploitée par BP déverse au moins 20 000 barils par "jour", et on nous dit qu'il s'agit probablement d'une estimation "basse",

en partant de l'hypothèse, elle aussi basse 1*, il n'a fallu que 7 jours pour que la fuite BP pollue autant que l'Erika

en partant de l'hypothèse, moyenne...............2*, il n'a fallu que 7.6 jours pour que la fuite BP pollue autant que l'Erika

en partant de l'hypothèse, haute......................3*, il n'a fallu que 9.3 jours pour que la fuite BP pollue autant que l'Erika

 

Voila qui nous donne une petite idée de l'ampleur de cette catastrophe !

"Deepwater" crache depuis le 22 Avril, soit 54 jours, ce qui revient à dire qu'à ce jour, si on prend l'hypothèse moyenne, se sont un peu plus de 7 "Erika" qui se sont répandus, et ça continu !!!, (ceci sans tenir compte de ce que les différentes tentatives ont réussi à récupérer, car c'est incalculable, mais heureusement quand même, cela signifie une petite soustraction possible)

 

Un petit retour en arrière s'impose, souvenez vous, les premiers jours, BP annonçait une fuite de 800 000 litres par jours, soit  : 5031,5 barils/jours, on en est à au moins 20 000 barils estimés ce jour !!!.

 

Voila qui est un peu plus clair, non ?

Ben en fait non, c'est plutôt de plus en plus sombre, noir même, et ça me fait pas marée du tout !

imagesCAFIQS0E

  

Commenter cet article
B


Espérons que ça leur servira au moins de leçon, et qu'ils essayeront de trouver des solutions autres que le pétrole pour notre avenir énergétique ... De toute façon, on est dans un beau merdier
planétaire, je ne voudrais pas vivre encore 100 ans, au train où vont les choses....



Répondre