Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Pourquoi les lieux publics seraient autorisés à toutes coexistences sauf aux manifs, la violence institutionnelle et policière commence dans et par l'injustice.

Publié le 7 Juin 2020 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, Démocratie, Humanisme, Liberté, Liberté d'expression, Peuple, Questionnement Fondamental, transition sociétale

Hier je me suis rendu brièvement à Rennes en soutien pour participer à la manif organisée place du Général de Gaulle, notamment par le collectif "Justice pour Babacar Gueye", et globalement orientée contre les violences policière et l'injustice institutionnelle qui transpire des prises en charges insuffisantes quand elles ne sont pas inexistantes de l'institution policière et judiciaire, le tout sous protection institutionnelle de l'État, face à la violence policière. J'ajouterais même que ce combat  parfaitement légitime ne l'est pas seulement quand cette violence est mortelle mais parce qu'elle devrait être totalement et radicalement inexistante.

Outre le soutien réel que je revendique, tant à la cause particulière qu'à la lutte globale contre la

violence institutionnelle (qui est la première de toutes bien souvent comme l'a exprimé Don Helder Camara dans une citation bien connue), je m'y suis rendu en particulier et surtout PARCE QU'ELLE ÉTAIT INTERDITE, avec une pensée déterminante et déterminée à agir envers et contre tout face à cette interdiction que je considère comme une autre forme d'injustice institutionnelle flagrante. Comment justifier qu'alors que le reste du domaine public et par exemple les grandes surfaces et autres centres commerciaux sont maintenant réouverts et libres d'accès au points qu'il s'y produit donc inévitablement des attroupements, assemblements, présences contiguës, effleurements, appelez cela comme vous voulez, qu'une manifestation soit interdite au prétexte qu'elle contrevient à un risque sanitaire qui serait amplifié par la présence proche de plus de 10 personnes, c'est une totale hypocrisie qui plus est révélatrice de l'état de l'État !

 

Commenter cet article