Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Un peuple qui veut en éliminer un autre, un crime inacceptable contre le Rojava que le monde laisse faire, l'accepterons-nous ?

Publié le 12 Octobre 2019 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, Humanisme, Information générale, Liberté, Liberté d'expression, politique, Questionnement Fondamental, transition sociétale

Je ne connais pas bien l'histoire de cette haine ancrée sur ces terres du Moyen-Orient où deux peuples se vouent une rancune tenace et durable, le scénario n'est malheureusement pas rare, et pour tous je trouverais opportun que les autres États interviennent à minima de manière diplomatique par des négociations pour influer dans le sens de la cessation des hostilités. Ça ce serait dans le meilleur des mondes, pas celui d'Aldous, celui que j'imagine possible, mais dans le notre, le monde réel de nombreux intérêts souvent plus inavouables les uns que les autres font que les pays tiers n'interviennent que dans certaines circonstances ou quand ils peuvent y trouver un profit possible.

La question qui se pose donc dans la non intervention des pays qui ont pourtant trouvé en les Rojava et les Kurdes des alliés dans la Guerre contre Daech est de savoir quels profits ils comptent tirer du fait de laisser faire sans intervenir un pays qui s'autorise une ingérence guerrière hors de ses propres frontières. Serait-ce parce qu'un autre modèle de société est tenté par les Rojava, il n'est pas exclut de s'autoriser à le soupçonner !

Cesser maintenant "les livraisons d'armes qui pourraient d'être utilisées dans le nord-est du pays" et "tout projet d'exportation vers la Turquie de matériel susceptible d'être employé dans le cadre de l'offensive en Turquie", ce que la France et l'Allemagne annoncent se résoudre à faire au bout de 4 jours d'offensives, sonne creux et donne la nausée à mon sens. Comment déterminer quelles armes il serait possible de livrer, et comment oser sous entendre qu'on continuera d'en envoyer d'autres à un tel pays.

je condamne tout autant les attaques que mènent les Turques en Syrie contre les kurdes, en particuliers les Rojava, et le laissé faire des occidentaux et des Américains qui ont pourtant une dette envers ces peuples, je soutiens donc l'appel à une rébellion internationale pour le Rojava.

Commenter cet article