Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Il va falloir que nous fassions vraiment changer le climat de la lutte contre le réchauffement.

Publié le 24 Février 2019 par Daniel JAGLINE djexreveur in CO2, consommation, Climat, Démocratie, Environnement, finance, GES, Humanisme, Information générale, Questionnement Fondamental, réchauffement climatique, transition sociétale

Ne reste-t-il donc plus que les dirigeants politiques pour ne pas se rendre à l'injonction climatique ?

N'est-ce pas là une autre démonstration que nos systèmes politiques prétendument représentatifs ne représentent plus rien qui soit en relation directe avec les populations et leurs réelles préoccupation, leurs réels besoins, et une vision à long terme, ce qui devrait être le propre d'une vrai "politique" à l'inverse même des reculs actuels uniquement courtermistes et clientellistes qu'ils nous démontrent ?

Je soutiens donc et vais essayer de participer à cette prochaine journée de démonstration citoyenne du 15 Mars, que de plus en plus nombreux act·rice·eur·s plébiscitent, il n'est plus temps de tergiverser, ce sont des décisions politiques majeures et drastiques qui doivent être prise, et ce sont bien les plus gros pollueurs qui doivent voir leurs libertés restreintes, ce sont bien les plus riches humains qui sont aussi les plus gourmand en énergies et en production de GES qui doivent restreindre leurs impacts, les diminuer drastiquement, agir et se voir contraint par des cadres contraignants.

C'est toute l'ossature du capitalisme de profit qui doit-être mise en question et en cause, certains jeunes l'ont bien compris qui elleux aussi en appellent à un vrai changement fondamental.

 

Commenter cet article