Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

La démocratie nous a été volée par des usurpateurs qui prétendent la représenter et nous représenter.

Publié le 19 Novembre 2018 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, Démocratie, Humanisme, Information générale, intérêt général, Liberté, Peuple, partage, Questionnement Fondamental, transition sociétale

Je ne m'étalerais pas, j'ai beaucoup insisté ces derniers jours sur l'un des fondamentaux de ce qui, dans l'absolu, me semblerait être l'une des conditions sine qua non pour que les changements sociétaux radicaux nécessaires et je l'espère suffisants, s'installent sur un terreau nourricier, l'abolition du capitalisme, une des autres conditions, et non la moindre, est celle de la récupération d'une vrai démocratie, pour laquelle il faudrait presque trouver une autre terminologie tant ce mot à été dénaturé.

L'article du jour qui m'a ramené vers cette réflexion évoque plus la version managériale d'entreprise comme forme de dictature des esprits que l'usurpation représentative des élections impostures qui a aussi eu raison de ce qui devrait être notre pouvoir si nous vivions une démocratie.

Ces systèmes ne sont pourtant pas si invisibles pour qui acceptent d'ouvrir son esprit à d'autres analyses, pour ma part, entre autres, et pour rester uniquement dans le thème de ce qui est abordé dans l'article du 4em Singe "l'étau des systèmes invisibles", deux humains, qui ont décidés de ne plus se laisser aveugler, ont ouvert à mon esprit ces deux pistes de remises en causes essentielles, Etienne Chouard par sa lucidité face à la mystification dont a été victime le principe démocratique et Franck Lepage par son analyse du vol/détournement des termes qui nous laissent sans capacité à nous défendre faute d'avoir encore des mots pour dire les maux.

Ces deux là, parce qu'ils cadrent totalement avec le propos de l'article, ne sont évidemment pas les seuls qui m'alimentent de leurs réflexions/analyses, mais ils me sont immédiatement venu à l'esprit à la lecture, je vous invite à écouter ce qu'ils ont à dire parce que je crois absolument que comme l'a dit Einstein, on ne peux pas trouver à un problème une solution si l'on reste dans les mêmes cadres, plus exactement en ces mots :

Si nous ne changeons pas notre façon de penser, nous ne serons pas capables de résoudre les problèmes que nous créons avec nos modes actuels de pensée

Einstein

Commenter cet article