Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Il y a des voyages vers l'espoir, et des voyages du désespoir.

Publié le 6 Septembre 2018 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, Information générale, intérêt général, océan, partage, Questionnement Fondamental, transition sociétale

elles et ils, quittant leurs terres natales, s'expatriant, allant chercher refuges, sont moins nombreu·ses·x à s'aventurer sur la mer, pas étonnant puisque tout est fait pour les empêcher de partir, à tout le moins d'arriver, afin de mieux les protéger des dangers qu'ils pourraient encourir prétendent certain·e·s, ou de nous protéger nous de leurs arrivées défendent d'autres.

Parce qu'il y en a aussi qui rebroussent chemin, face à tant de difficultés.

Au moins, puisqu'il y en a moins à affronter les flots sur de frêles embarcations, moins y laisseront leurs vies, logiquement, mathématiquement, sauf que ce que révèle le rapport "Voyage du désespoir" est en totale opposition avec ce qui nous semblerait rationnel.

Si on y ajoute celles et ceux qui n'arrivent même pas jusqu'aux berges de l'Afrique, tombant depuis des années dans le désert. Et combien d'autres encore perdant leurs vies sur les pistes, les chemins, les routes, les camps, les squats etc.

Je ne trouve même pas de mots pour dire à quel point tout ceci me met au désespoir de notre humanité, à quel point je vomi la politique européenne et en particulier française de non accueil de ces filles et garçons, femmes et hommes cherchant refuges, s'exilant, migrant.

Commenter cet article