Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Du plastique pour de l'hydrogène, une idée qui sous-tend au moins un achoppement.

Publié le 7 Septembre 2018 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, Environnement, Energie, Information générale, intérêt général, Pollution, Questionnement Fondamental, réchauffement climatique, transition sociétale, transition énergétique

L'hydrogène, ça gaze pour cette forme de stockage pour créer de l'énergie dite "propre", je n'ai pas les compétences et les connaissances pour en juger, mais ce n'est pas cela qui me pousse à réagir ce soir sur ce thème.

Transformer du plastique en hydrogène, que voilà une belle idée qu'elle parait bonne, mais j'y vois au moins un problème assez simple.

Admettons que les chercheurs arrivent à rendre industrialisable un développement de cette perspective, si il y a effectivement beaucoup de plastiques à disposition actuellement et sans doute pour encore quelques années, pour qu'une telle filière puisse avoir de l'avenir, il faudrait faire perdurer la production de plastique, condition sine qua non.

Alors est-ce que dans ces conditions cela reste une bonne idée

J'avais eu le même type de questionnement lorsqu'il y a quelques années en Bretagne l'idée de transformer les algues vertes en quelque chose, quoi que ce soit peu importe, pour en faire un développement industriel, beaucoup applaudissaient, n'imaginant même pas qu'une telle alternative sous entendait qu'il aurait alors fallu veiller à ce que les algues vertes perdurent et par conséquent ce qui les provoquaient aussi, ce qui peut-être pour leurs promoteurs était justement le but caché.

Il m'était immédiatement apparu que c'était une vrai fausse bonne idée, et j'ai la même sensation au sujet de ces plastiques fournisseurs d'hydrogène.............. 

Commenter cet article