Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

La rémunération et la protection des uberisés au bon vouloir de ubérisateurs, libre au renard de décider du sort des poules !

Publié le 11 Juillet 2018 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, croissance, commerce, Information générale, intérêt général, politique, Peuple, pauvreté, Questionnement Fondamental, richesse, Social, transition sociétale

Le gouvernement de l'humble Macron est donc un gouvernement qui ne favorise pas les riches mais les entreprises qui appartiennent et enrichissent les riches, la précision valait d'être apportée !

Il serait donc, si on l'en croit également, mensonger de prétendre que l'on défend les employés et les salariés si l'on ne défend pas les entreprises, parole macronienne d'un bon sens très macronien bien évidemment.

Ben oui, parce que si l'on donne aux entreprises les pleins pouvoirs, on peut être sûr qu'elles garantiront une haute protection des salariés et une rémunération juste et redistributrice par ruissellement CQFD.

Le salut serait donc dans "l'entreprise", il nous faudrait donc tou·te·s entreprendre de devenir entrepreneur·e au service de la grande "Enterprise" mondiale. Soit en nous confiant au bon soin des conditionneurs de travail du XXIem siècle soit en nous auto-conditionnant nous même en nous ubérisant ! Le principe de l'ubérisation à le vent en poupe, chacun s'occupant de son propre destin n'est-ce pas là la plus grande des libertés du meilleurs des mondes macronien !

Le script est planté, s'il s'agissait d'une fiction on pourrait faire semblant d'y croire, sauf que le scénario se voudrait être celui de notre futur national terrestre et que ce que ne dit pas le metteur en scène c'est que derrière l'ubérisation il y a une machination, la prétendue liberté qu'elle procure transforme l'ubérisé en esclave du système !

 

 

Commenter cet article