Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

La "reconquête" de la biodiversité, de la nature et des paysages, nécessite une augmentation des moyens humains et des investissements, que le gouvernement va réduire ! Une question d'efficacité !

Publié le 9 Juillet 2018 par Daniel JAGLINE djexreveur in Agriculture, Biodiversité, conviction, Climat, CO2, Environnement, GES, Information générale, intérêt général, Pollution, politique, Questionnement Fondamental, réchauffement climatique, richesse, sécurité alimentaire, transition sociétale, transition énergétique

Parmi la panoplie de mots détournés de leurs sens ou pour lesquels ont détourne le sens pour faire accepter des monstruosités rendues admissibles, celui qui retient mon attention ces derniers temps est celui de l'efficacité.

Sous couvert d'efficacité, qui voudraient être inefficace, ont fait passer des objectifs intolérables pour une politique "pragmatique".

L'idéologie monarchique macronienne consiste à mener une politique des actes qui contrecarre et va à l'encontre de ses prêches, au nom entre-autres de l'efficacité,........... sous entendue, budgétaire, oui car c'est là que se cache le ver, quand vous entendez maintenant "efficacité" traduisez "réduction et du budget et des effectifs" !

Dans cette veine, exemple parmi tant d'autres, l'augmentation des moyens préconisé par la mission interministérielle de 2016 aux objectifs qualifiés de "particulièrement ambitieux" par certain·e·s observateurs pour enrayer la perte de biodiversité se voit traduite par "et en même temps" un autre rapport parallèle pour "L'avenir des opérateurs de l'eau et de la biodiversité" d'Avril 2018. Ce dernier préconise des réductions budgétaires et d'effectifs, soit l'inverse de ce qu'il faudrait pour mener à bien ne serait qu'une réduction des pertes de biodiversité, alors de là à l'enrayer, il y a autant de similitude qu'il y en a entre un discours de "Politiques" à l'instar de ceux de Macron et ses actes, dès qu'il s'agit d'autre chose que de servir la classe riche donc dominante de ce monde qui est celle qui détruit le plus les conditions de vies du reste de l'humanité dans toute sa diversité ! Alors que les inégalités entres riches et pauvres s'accentuent partout sur la planète, 10% des plus riches émettent 45% des émissions de GES.

 

Commenter cet article