Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Je suis et crois non violence, serais-je manipulé ? Et si la manipulation c'était de nous emmener sur leur terrain de prédilection ?

Publié le 4 Juillet 2018 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, Démocratie, Information générale, Liberté d'expression, politique, Questionnement Fondamental, transition sociétale

Ne pourrait-on pas y opposer : comment la violence sert l'État.

Il y a un constat avec lequel je suis en phase dans ce qui est affirmé dans ce point de vue des  "LIBRE" penseurs de l'action radicale directe, nos luttes ont été pour la plupart, sauf tout de même dans quelques exceptions notables, Ghandi, Mandela, Luther King, excusez du peu, et d'autres certes moins connus, une série de combat restés stériles ou de défaites notables, la liste non exhaustive que dénonce les deux membres de la maison d'édition des "Editions LIBRE est effectivement affligeante. 

Il y a un deuxième point que je ne peux réfuter, puisque je suis en grand questionnement à ce sujet, c'est la grande difficulté de la définition de ce qu'est la violence.

J'admets que je partage ce qui est bien au delà de l'incompréhension au constat comparatif fait entre ce qui n'est jamais qualifié par les institutions et les médias de violences et ce qui l'est !

Voici donc de quoi éprouver nos convictions, cette question centrale à sans doute de tout temps été débattue. Il me semble moi, que contrairement aux allégations de ces interviewés, ni la violence, qui a pourtant aussi été exercée, ni la non violence n'ont empêché que notre monde en soit arrivé là. Quoi qu'en disent les détracteurs de la non violence, qui prétendent donc que ce serait parce que les luttes ont été non violentes que ces échecs seraient patents, n'occultent-ils pas que la plupart des luttes menées en intégrant des actions violentes, ont aboutie elles aussi à quantités de fiasco ?

Il se trouve que comme dans d'autres cas de figure je partage en grande partie les constats faits, je n'adhère par contre pas forcément avec les solutions proposées.

Je ne connaissais pas cette citation, elle ne me surprend pas parce que j'en suis d'accord, la violence y parviendrait-elle pour autant ?

Je ne connaissais pas cette citation, elle ne me surprend pas parce que j'en suis d'accord, la violence y parviendrait-elle pour autant ?

Commenter cet article