Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Un label d'État sur les sites de confiance délivrant la vrai bonne information. Quand la réalité rejoint certaines fictions.

Publié le 10 Juin 2018 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, Démocratie, Information générale, intérêt général, Liberté, Liberté d'expression, politique, Questionnement Fondamental, transition sociétale

Lutter contre des manipulations de l'opinion publique que des "fausses nouvelles" sur les candidats, leurs campagnes, leurs programmes, orienteraient à cause de mensonges, à voter pour l'un plus que pour les autres, tel était le leitmotiv prétendu de la fameuse lutte contre les "Fake news". 

Y-a-t-il quelqu'un qui croit encore à la véracité de cette prétendue intention qui est sans doute la plus vicelarde fake news de ce début de mandat présidentiel ?

Au second plan, rapidement perçu par de nombreu·ses·x observat·trice·eur·s, une telle intox ne pouvait cacher longtemps la véritable intention mal masquée.

Certaines propositions de la future loi contre la manipulation de l'information sont entrés en chambre d'enregistrement du parlement cette semaine, certain·e·s députés très zélés imaginent un label du bon média, pour sûr on pourra avoir la certitude d'avoir l'information la mieux filtrée qui soit, la plus labellisée possible, mais restera-t-il encore de l'information dedans à force de la tamiser et de l'aseptiser, de l'Étatiser ? 

Vous avez compris ce que j'en pense, mais vous qu'en pensez vous ?

Commenter cet article