Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Biomimétisme et (re)découverte de la science développée par la nature Vs Scientisme chimico/productiviste, avenir ou chaos.

Publié le 11 Mai 2018 par Daniel JAGLINE djexreveur in Agriculture, Alimentation mondiale, Biodiversité, conviction, Environnement, Humanisme, Information générale, intérêt général, nourriture, pesticides, Questionnement Fondamental, réchauffement climatique, richesse, santé, sécurité alimentaire, transition sociétale

Plus j'avance dans mes recherches et les découvertes qui en découlent plus se dessine un axe que projettent comme seul avenir possible de très nombreu·ses·x observat·rice·eur·s de l'évolution pour ne pas dire de la survie de l'humanité.

Leurs visions de l'avenir sont très diverses, pour certain·e·s totalement contradictoires. Il y en a plein·e·s d'espoirs en la capacité humaine de s'adapter et de trouver les ressources et les moyens de s'adapter aux extrêmes difficultés qui s'annoncent et trouver les capacités de transformations, d'autres qui prédissent l'effondrement inéluctablement proche et imparable avec les atrocités potentielles qui pourraient accompagner le chaos possible, dont l'incapacité des humains à tenter la coopération plutôt que l'individualisme amplifierait encore la déliquescence.

Cet axe commun c'est une forme de retour à la terre, pas seulement pour sortir des villes qui seraient hypothétiquement dans l'incapacité totale de subvenir aux besoins de la masse d'humains qui s'y agglutinent.

Selon les points de vues, l'humanité pour se donner une chance de se sauver ou tout au moins de sauver une partie de celles et ceux qui la composent ont entre 3 et 100 ans pour opérer les changements radicaux qui seuls pourraient permettre les renversements nécessaires et suffisants pour transfigurer

l'histoire future de l'humanité. De l'une à l'autre de ces deux extrémités dont l'échéance même la plus éloignée est en fait si proche, il y a une infinité de scénarios projetés mais la grande majorité d'entres eux ont donc un point commun, le retour à la terre préconisé, avec une approche "naturelle" de sa "gestion" comme seule option viable pour qui veut tenter de se préparer réellement de manière tangible à sa (re)convertion à un mode de vie durable et plus simple, parce qu'il faudra qu'il le soit plus simple, beaucoup plus simple !

Si la science peut avoir sa part à cette métamorphose, il lui faudra avoir réglé de nombreuses questions, dont celle de la chimie, qui derrière un façade de "progrès" opère en réalité une régression et une dégradation incommensurable.

Après un journée au potager à tout faire manuellement, ça fait une bonne transition !

Après un journée au potager à tout faire manuellement, ça fait une bonne transition !

Commenter cet article