Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

L'heure à la décroissance n'est-elle pas venue ?

Publié le 19 Avril 2018 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, consommation, croissance, Humanisme, Information générale, intérêt général, politique, Questionnement Fondamental, réchauffement climatique, transition sociétale, transition énergétique

L'heure à la convergence des luttes, elle, est bien dans l'air du temps, enfin oserais-je !

J'ai modestement été de longue date l'un de ses incitateurs, l'espérant de tous mes vœux, convaincu que nombre de combats et luttes recèlent des communs, des liens plus ou moins étroits certes, plus ou moins directs j'en conviens, plus ou moins visible pour qui ne les cherche pas je vous l'accorde, mais pourtant souvent conséquences des mêmes maux racinaires et fondamentaux, la vision capitaliste/productiviste/élitiste de la mondialisation actuelle et de l'esprit de nos sociétés dites avancées et modernes appauvrissant les masses derrière une façade trompeuse de prétendue "développement", intérieur, qui se caractérise de plus en une fracture sociale se creusant, et, extérieur, des pays dit pauvres et émergents que l'on pille en réalité, que l'on trompe délibérément en définitive, leur faisant miroiter un avenir possible impossible en fait car jamais ne leur sera accessible le même niveau de vie que celui que nous avons atteint, tout cela au profit d'une frange de plus en plus réduite des populations, (en fait-elle encore vraiment partie ?) qui elle s'enrichie sans cesse et vie dans une sorte de bulle favorisée qui n'a plus vraiment de contact avec le reste de la planète, si ce n'est pour la piller.

Je dois vous l'avouer j'ai beaucoup de difficulté à m'extirper de l'actualité de ce qui se passe sûr et autour de la zad de Notre Drame des Landes, parce que se dessine justement là bas l'une des esquisses de ce que pourrait être l'une des facettes du monde vivable et durable que j'imagine.

Quand j'envisage la décroissance que j'ai évoqué ça et , celle que je suis près à défendre, celles et ceux qui ont à la craindre le plus sont sans doute majoritairement celles et ceux qui ne veulent pas en entendre parler ou la rejette, oui en effet celles et ceux qui la préconisent la vive pour la plupart déjà avec plus ou plus ou moins de rigueur et de rectitude, mais généralement dans le sens du partage, de la simplicité et avec bien plus de bonheur et de conscience de l'autre.

Objecter la croissance et préconiser la décroissance, ce qui peut faire encore une distinction très clivante au yeux de certain·e·s, n'est par contre pas encore dans l'air du temps, mais ce n'était pas le cas non plus de la convergence des luttes il n'y a pas si longtemps. Alors pour paraphraser d'une certaine manière Victor Hugo, et si l'heure était venue ou très proche d'émerger et qu'elle atteigne alors l'état de puissance inéluctable ?

L'appel en est lancé.

Commenter cet article