Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Le pire danger qui nous guette n'est-il pas que le système financier prenne vraiment conscience que sa pérennité oblige à contrer la réchauffement climatique ?

Publié le 5 Février 2018 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, croissance, Humanisme, Information générale, intérêt général, politique, Questionnement Fondamental, réchauffement climatique, richesse, Social, transition sociétale

Je n'espère pas le chaos que signifierait l'écroulement non intentionnel du système financo/bancaire et du monde capitaliste qui le sert, parce que de cela résulterait très probablement un tel marasme que les populations non préparées, soit la grande majorité d'entres-elles, à un tel effondrement, de tous les préceptes économiques et de tous les rouages de nos sociétés consuméristes, seraient en grand danger de perte de tout repères et en grande difficultés d'adaptations.

Ce que je voudrais par contre c'est l'anéantissement intentionnel et préparé de ce paradigme où l'économie à pris le pas sur toutes autres formes de considérations, afin d'établir un ou d'autres modèles dont des expérimentations sont en cours et dont l'inéluctabilité prétendue est une manipulation.

Le chaos serait redoutable, mais la pérennisation du système actuel par son adaptation aux nouvelles conditions d'acclimatement nécessaire pour enrayer le réchauffement climatique, par des choix judicieux ne serait-il pas pire encore?

Pourquoi ? Parce que ce serait la continuité de notre asservissement!

Si ce système veux et peux peut-être s'adapter, ce n'est pas pour le rendre plus juste socialement et plus sain, il suffit de bien s'intéresser à ce que cache déjà le prétendu verdissement du développement présenté comme durable, qui n'est qu'une manœuvre pour faire un écran de fumée devant ce qui n'est que le début de cette adaptation pour commercer d'autres choses, mais pas autrement, avec toujours les mêmes objectifs, créer une fausse richesse, accaparée par une minorité pour établir un pouvoir de domination factice mais imposé à tou·te·s.

 

Le rapport que vient de recevoir la Commission européenne m'inquiète donc plus qu'il ne me rassure sur l'intention qu'il cache potentiellement, cette crainte n'est bien sûr que la projection qu'en fait un esprit tordu comme le mien, mais je crois que cela vaut vraiment le coup de se poser les bonnes questions, quand au dessein vraiment projeté!

Commenter cet article