Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Votera ou votera pas ? Attention abstention, l'ultime choix politique.

Publié le 2 Avril 2017 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, Démocratie, intérêt général, Liberté, Liberté d'expression, politique, Peuple, Questionnement Fondamental, transition sociétale

Si l'élection présidentielle échappait jusqu'à présent à la tendance de plus en plus nette à la désaffection des électeurs il n'est pas impossible, voir probable, que celle qui approche enregistre la même orientation à la baisse notoire.

Si la majorité est indécise quand à celle ou celui qui aura la faveur de son suffrage, un autre pan de la population se demande tout bonnement si elle va ou non voter !

Sans même poser la question de la "représentativité" et de la valeur démocratique que ce système électoral a ou n'a pas, supposons le postulat de représentant du peuple élu à la majorité, l'abstention et les votes blancs ou nuls sont en voie de devenir majoritaires et l'on nous certifie un résultat démocratique et légitime, cherchez l'erreur !

La crise de légitimité n'est-elle pas déjà patente ?

Le vote, quel qu'il soit, cautionne et conforte ce système électoral, dont le résultat met en poste des "représentants" qui ensuite mènent des politiques en faveur de minorités, et nient le droit aux populations d'influer vraiment sur ces politiques ! Cherchez l'erreur !

Les votes blancs ou nuls ne servent à rien puisqu'ils ne se traduisent par aucune conséquence ou influence sur le résultat, que reste-t-il alors comme possibilité pour faire entendre une voie de désaccord total avec le système électif, dont on veut dénoncer la non représentativité effective et avérée ?

S'abstenir est encore uniformément présenté, dénoncé, catégorisé, dénigré comme une forme de non choix, est-ce aussi simple ?

Après avoir été un fervent défenseur du droit de vote, j'en suis à envisager l'abstention comme l'ultime choix "politique" pour signifier que c'est le système de la "démocratie représentative" que je veux dénoncer et condamner, pour affirmer que ce système dénie le droit de penser par soi-même et de vouloir une autre forme de démocratie citoyenne directe, car je crois que le système électoral a failli et empêche, du fait même de sa structure, la possibilité d'une expression démocratique citoyenne, en cadenassant les possibilités de permettre au peuple de faire véritablement ses choix et de les faire appliquer.

Sortir de cet engrenage est donc le but, si l'abstention doit en être le moyen, alors ce sera mon choix définitif, si voter me semble plus efficient pour permettre de passer à un autre système de gouvernance, alors je reprendrais le chemin des urnes, mais pour l'heure ce chemin là me semble piégé et en sens unique vers l'usurpation de représentativité et la spoliation du pouvoir !.

 

 

 

Commenter cet article