Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Produire 1/3 de déchets par rapport à sa consommation, ça vous semble plausible et comment en sortir ?

Publié le 19 Mars 2017 par Daniel JAGLINE djexreveur in consommation, croissance, Environnement, Pollution, Questionnement Fondamental, transition sociétale

Lorsque j'ai lu cette affirmation, moi qui suis pourtant averti et enclin à voir plus facilement le côté sombre que la lueur au fond du tunnel, j'ai eu un réflexe d'incrédulité. Je pense que si une telle annonce émanait d'une ONG ou d'un mouvement anti-gaspi je l'aurais reçu comme une amplification compréhensible, une surenchère !

Seulement cette déclaration émane du Parlement européen, c'est dire si ce n'est pas de cette source que l'on peut envisager une exagération volontaire qui pourrait desservir et dénoncer les actions de leur propre politique.

C'est donc bien une forme de confirmation que notre société de sur-consommation qui a viré depuis quelques décennies à la production de produits à usage unique ou à jeter et de consommable construits pour ne pas durer et être mis au rebut alors même que la plupart de leurs composants sont encore viables et utilisables.

Parmi les chiffres qui m'ont sidérés, il y a celui de la part du secteur des mines et carrières, avec leurs 30% de part de production de déchets, malgré tout ce que j'ai pu lire au sujet de l'extractivisme depuis plusieurs mois, je n'avais pas détecté à quel point ces activités engendrent autant de résiduels.

Il nous faut sans conteste réduire nos consommations, accepter de revenir à des usages plus simples et plus durables, sommes nous prêt à en accepter l'augure ?

Commenter cet article