Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Prisonniers de la glace, gaz, bactéries, polluants, pesticides, etc sont libérés, sur-effet pervers du réchauffement !

Publié le 22 Février 2017 par Daniel JAGLINE djexreveur in Climat, CO2, Environnement, GES, Information générale, Pollution, pesticides, Questionnement Fondamental, réchauffement climatique

Le réchauffement climatique est un engrenage maléfique, qui entraîne lui même des conséquences genre effets indésirables non-envisagés, bien que la plupart sont très probablement présumable.

Alors que l'on sait déjà depuis près de vingt ans, 2009 pour exemple, que la fonte des glaciers s'accélère, c'est d'abord pour ma part le contre effet de la dégradation, se muant potentiellement en une nouvelle source d'émanation de CO2 depuis une source que nous considérons comme un bienfait normalement, les forêts, c'était en 2011,  que j'ai appris, puis toujours en 2011 ce fut le relâchement ou relargage de méthane enfermé dans le permafrost ou pergélisol, puis 2013 le relâchement de quantités énormes de CO2 emprisonnés dans les zones humides et tourbières, voilà que 2017, ce qui se confirme c'est que ce sont polluants et pesticides qui sont maintenant recrachés des glaciers et très probablement dans une moindre mesure également des banquises.

S'ajoutant donc à la déjà longue liste des effets indésirables supplémentaires du réchauffement climatique, c'est donc toute un batterie de conséquences qui vient ajouter fléaux d'émissions de maux aux catastrophes météorologiques et climatiques qui s'amplifient également !

Voilà pourquoi il est impératif de freiner le plus possible ce réchauffement dont l'enchaînement des séquelles ajoute souffrances et afflictions.

 

Commenter cet article