Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Pas de changement radical sans mesures drastiques à la racine des problèmes, une dette illégitime, ça s'efface, un cadre malsain ça se quitte !

Publié le 19 Février 2017 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, Démocratie, Humanisme, Information générale, intérêt général, politique, Peuple, Questionnement Fondamental, transition sociétale

Dix propositions à soumettre au débat.

Il nous est, français.es souvent reproché, non sans raisons, une forme d'égotisme national, une manière particulièrement oublieuse du reste du monde, et autocentrée, la France serait le centre du monde.

Sommes nous à ce point nombriliste ? Sans doute que rien de tel ne naît sans raison, ne dit-on pas qu'il n'y a pas de fumée sans feu !

Alors à celles et ceux qui, à diverses reprises, ont pu m'opposer que j'avais des idées loufoques, que c'était typiquement français que de s'imaginer qu'on puisse tout remettre en question, que certaines revendications extrêmes ne sont envisagées que par des olibrius marginaux stupides s'imaginant que notre regard obtu français avait la moindre acuité, que c'est typiquement franco/français que de prendre ses rêves pour des possibilités bien plus larges, il n'y a donc pas que des français pour s'attaquer à une révocation structurelle d'une Europe dysfonctionnelle et soumise aux lois des marchés financiers.

L'Europe idée que je ne rejette pas fondamentalement, n'a t'elle pas de réelle nécessité d'existence, que dans un monde de compétition ?

L'Europe telle qu'elle a dérapé et au constat de ce que sont devenus son ossature et ses rouages qui n'ont plus rien de démocratique, l'ont-ils d'ailleurs jamais été, n'est plus en capacité d'être réformée avec assez de latitude pour qu'elle puisse répondre à l'objectif essentiel qui aurait toujours dû être le sien, défendre les populations contre ce qui pouvait leurs nuire.

Commenter cet article