Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

La croisière s'enfume ! Je sais ce n'est pas amusant, les mastodontes des mers répandent particules fines comme les tracteurs épandent les pesticides.

Publié le 31 Janvier 2017 par Daniel JAGLINE djexreveur in Agriculture, Biodiversité, Environnement, Information générale, intérêt général, Pollution, pesticides, santé

Alors que l'ANSES place les pollutions du quotidien dans son programme 2017, à cause d'un constat mortifère avéré mondialement, y classera-t-elle celle des grands, que dis-je, immenses navires, qui crachent par côtes et par mers, leurs particules fines, résidus du fuel lourd qui leurs sert encore de carburant hyper polluant. FNE et NABU une ONG Allemande lancent l'offensive.

Y placera-t-il également les pesticides qui sont encore épandus en lisière d'habitations sans restrictions claires et suffisantes, malgré un bras de fer institutionnel ? 

Outre les pollutions qui émanent de l'intérieur

même des habitations, dont l'air intérieur

est parfois encore plus infesté que l'air 

extérieur, ce sont donc diverses atteintes

extrêmement  néfastes et inacceptables.

À quai un paquebot,  crache plus encore

que des milliers de voitures, en bordure de 

nos maisons, ont nous immerge dans un brouillard de particules invisibles souillant nos corps en profondeur, c'est vraiment mon cas, je jouxte une parcelle de terre que l'agriculteur du coin asperge quand il le décide, sans aucune retenue ni protection particulière, comme si nous n'étions pas là !

Allons nous laisser perdurer encore longtemps, de tels massacres atmosphériques ?Soutenons toutes les initiatives qui vont vers de vrais restrictions majeures.

Commenter cet article