Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Défendre l'universalisme institutionnel et philosophique est-il encore possible? Patriotismes, Populismes, Nationalismes, Intégrismes, séparatismes, les ismes qui séparent dans tous leurs (É)états!

Publié le 18 Décembre 2016 par Daniel JAGLINE djexreveur in conviction, Humanisme, intérêt général, Liberté, politique, Peuple, Questionnement Fondamental, transition sociétale

L'envie d'aborder ce thème m'a été inspiré par certains propos dans cette vidéo, que je visionnais pour une toute autre raison, (comprendre si possible mieux la situation actuelle assez indéchiffrable de mon point de vue), non pas que cette question soit nouvelle pour moi, mais parce que ma vision de l'universalisme se heurte comme le démontre bien ce documentaire à de nombreux arguments, difficilement évitables.

Les frontières affrontements, effrontément dressées, mur virtuel faisant du voisin un autre, étranger, étrange et ranger au rang d'ennemi potentiel alors qu'il se nourrit aux mêmes arbres, des mêmes fruits, des mêmes semences, décoiffés par les mêmes vents qui pollinisent les champs ou poussent les mêmes fleurs et les mêmes légumes, et inspirent les mêmes chants pourtant rendus incompréhensibles aux autres, voisins, mais de langues aussi inconnues que ce qui à valu ces lignes de démarcations immatérielles qui excluent!

Frontières, dess(e)in des fronts d'hier, de l'autre côté il y l'autre, identique, mais si distinct, si proche, mais si éloigné par ce rien qui sépare et se pare d'une scission fiction de fission désintégrant le semblable en différent.

D'une planète sans lignes de séparations, ont a dressé d'abord les uns contres les autres avant de dresser les limites à ne pas franchir pour ne pas risquer de s'opposer les uns aux autres! Au lieu d'éviter les conflits elles les galvanisent.

J'exècre ces lignes de séparation d'une réalité virtuelle, qui divisent et scindent pourtant bien réellement des humains semblables en ensembles dissociatifs, et ce n'est pas ce que démontre ce documentaire qui pourrait m'en dissuader, au contraire, quand tout met en évidence à quel point les "patriotismes nationalistes" sont la source d'état d'esprit haineux et guerriers.

Qui se souvient qu'avant d'accepter de mettre en place ces tracés évolutifs dont les contours fluctuants au gré des décisions arbitraires de préemption de territoires, des victoires ou défaites guerrières, tous se considéraient partout chez eux où qu'il soient? 

Qui se souvient que l'étranger d'aujourd'hui était le proche d'hier, et que certains voisins d'aujourd'hui arrivent de si loin que plusieurs frontières nous séparaient avant?

Qui sait quels chemins nos aïeux ancêtres ont parcourus, d'où ils sont arrivés, et les territoires qu'ils ont habités avant de finir par s'établir ici, où ailleurs!

Si je voudrais voir la notion de frontière disparaître au moins symboliquement, si je rêve d'universalisme, si je me considère citoyen du monde, ce rapprochement des peuples, je le vois comme une coopération nouvelle pour la vie, la paix, le partage, il est vrai que l'universalisme de la pensée ultra-libérale en est à l'opposé, donc cet universalisme là je ne le soutien pas.

 

Commenter cet article