Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Vous vouliez être protégés, alors on va vous surveiller, vous surveiller de près même ! Ce qu'on va protéger et maintenir, c'est votre acceptation de leurs intérêts.

Publié le 10 Novembre 2015 par Daniel JAGLINE djexreveur in Questionnement Fondamental, conviction, Démocratie, Humanisme, Information générale, intérêt général, Liberté, Liberté d'expression, Peuple, transition sociétale

Vous vouliez être protégés, alors on va vous surveiller, vous surveiller de près même ! Ce qu'on va protéger et maintenir, c'est votre acceptation de leurs intérêts.

Le terrorisme à mis la liberté en échec, la peur est rarement bonne conseillère dit-on, cela se vérifie encore une fois !

La peur mêlée d'un sentiment légitime d'exaspération a dans un élan dénué de toute arrière pensée, rassemblé derrière une même bannière un grand nombre de citoyens catastrophés, l'horreur venait de frapper en plein territoire, ce n'était pourtant pas la première fois, mais cette fois le message envoyé à touché au cœur d'un symbole de notre liberté d'être, de parole et de conscience.

Et le Charlie moribond est soudain devenu, l'étendard qui les rassemblait tous, enfin presque tous, car il y en eu pour sentir immédiatement le piège qui s'ourdissait déjà, car tapie dans l'ombre mais prêt à profiter de la première occasion pour attaquer sournoisement toutes ces femmes et ces hommes qui d'ordinaire étaient bien plus méfiant et attentifs.

L'opportunité était trop belle, de cet appel à la défense du droit de vivre en paix et tranquille, il allait pouvoir profiter pour proposer sa méthode de 'sécurité renforcée', celle qu'il fomentait déjà loin des regards, dans l'espoir de se libérer lui même d'une appréhension tenace et sans cesse grandissante, la trop rarement acquise acceptabilité citoyenne cette acquiescement confiant qu'il ne parvenait pas à obtenir systématiquement. Il avait beau méthodiquement utiliser ses meilleures armes, rien n'y faisait, il y en a toujours pour se lever contre, contre tout, une fois les uns, une fois les autres, toujours à contester, ce qu'il voulait prescrire.

Cette convergence, était le signal, le signe qui allait tout changer, rendre inacceptable aux yeux de tous, enfin de la grande majorité médusé, tout ce qui pouvait être assimilé à une mise en danger de la sécurité de la nation, et là sa liste était longue des causes possibles de périls national, et d'adversaires dans l'objectif de protéger sa vision de l'intérêt national y compris contre ses propres concitoyens si besoin, il la tenait sa permission de maintenir sous l'éteignoir les opposants, les objecteur de droit absolu. La loi renseignement allait ouvrir toutes les sources de surveillance, pour observer de près, de loin, tous azimuts, tout allait être bon pour la grande protection, celle réclamée quasi unanimement, y compris pour protéger les citoyens contre eux-mêmes, en cas d'intérêt supérieur de la nation et de ses représentants.

La liberté sous haute surveillance, le terrorisme de l'adversité et de l'opposition sous toutes ses formes n'aura plus de secret, enfin celles et ceux qui n'ont aucune intention, ni aucun moyen de s'extraire de l'espionnage n'auront plus de secrets, les autres, les terroristes, les vrais, n'ont pas grand chose à craindre d'un contrôle étatique annoncé et prévisible tant dans ses objectifs que dans les moyens technologiques qui seront employés pour y parvenir, ils trouveront des moyens d'y échapper.

Vous vouliez être protégés, alors on va vous surveiller, vous surveiller de près même ! Ce qu'on va protéger et maintenir, c'est votre acceptation de leurs intérêts.
Commenter cet article