Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Le peuple Mithaka aborigène d'Australie, va-t-il subir une répression déguisée et accrue comme la plupart des défenseurs des droits à la terre ?

Publié le 5 Décembre 2014 par Daniel JAGLINE djexreveur in Questionnement Fondamental, Humanisme, Social, Information générale, Environnement, Démocratie

Le peuple Mithaka, pour lequel j'apprends, que déjà son droit en tant qu'habitant ancestral de son territoire, n'est pas reconnu, et tient à une futur décision judiciaire, va-t-il pouvoir défendre ce qui fondamentalement ne devrait en aucune manière être contesté, surtout pas par la juridiction d'un autre peuple, et va-t-il pouvoir le faire en toute sécurité ?

Rien n'est moins sûr, la première crainte est donc bien que le droit du sol et de son utilisation lui soit refusée par décision de justice, reniant ainsi son droit ancestral, ce qui en soit est déjà à mon sens inconcevable, et relevant d'une injustice crasse, et totalement illégitime.

Le simple fait que ce soit une juridiction Etatique que j'ose qualifier en quelque sorte d'étrangère, est déjà une forme d'oppression et de répression, celle ci pourrait être lourdement accentuée si donc le droit à sa terre n'était pas reconnu au peuple aborigène Mithaka.

Mais quand on constate l'accroissement généralisé des répressions envers celles et ceux qui osent affronter les autorités, pour défendre leurs terres et ce qui devrait être leurs droits fondamentaux, il y a vraiment à s'inquiéter du sort qui va leurs être fait.

La répression s’accroît sur toute la planète, y compris donc pour les défenseurs du droit à la terre, et on nous parle de monde civilisé.

C'est une honte, là encore le prétexte est économique et lié aux ressources, que n'avons nous fait comme désastre et que n'avons nous décimé au mépris des indigènes sur toute la surface de la terre et nous continuons encore, en pleine conscience, c'est indigne.

Le peuple Mithaka aborigène d'Australie, va-t-il subir une répression déguisée et accrue comme la plupart des défenseurs des droits à la terre ?
Commenter cet article