Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

La pauvreté progresse en France comme en Europe, de plus en plus nombreux et de plus en plus démunies !

Publié le 5 Juillet 2014 par Daniel JAGLINE djexreveur in Peuple, pauvreté, Questionnement Fondamental, richesse, partage, Information générale

Quand les plus riches voient leurs nombres grossir et leurs richesses s'accroître, à l'opposé, le nombre de pauvres et leur baisse niveaux de vie s'étend, non pas que la richesse globale soit en régression, même si elle à ralenti dans sa progression, mais parce que la redistribution, suit des règles inégalitaires qui permettent aux plus fort de s'octroyer la plus grande part du gâteau arbitrairement, la loi du plus fort règne en devise absolue.

14% des Français sont touchés par la pauvreté, selon les chiffres de l'INSEE dont certains questionnent la pertinence, et pourtant cette situation reste moins grave que dans la plupart des pays de l'Union Européenne, les disparités sont légions tant sur le plan Français que sur le plan Européen. Si tenter une comparaison est futile et sans intérêt il convient tout de même de rappeler que les seuils de reconnaissance de la pauvreté sont très différents selon les pays, au point que la question est posée de savoir quel est le bon ou le plus juste seuil de pauvreté, c'en est presque cynique, mais le fondement de cette réflexion n'est pas exempt d'un réel intérêt car une conception extensive de la pauvreté peut-être lourde d'effets pervers.

Le chiffre, légitime ou pas, retenue par l'Europe établissant à 60% du revenu médian de chaque pays la limite de la pauvreté, à au moins le mérite d'unifier le système de calcul, il a par contre un achoppement qui consiste en un établissement à un niveau tel que les moins privilégiés, auraient tendance à l'établir eux même plus bas lorsque la question leur est posée !

Il n'y a néanmoins rien d'artificiel au constat reconnu par tous les acteurs de terrains, quelques soient les seuils que l'on veut bien prendre en compte et considérer comme les plus révélateurs, tous concluent au même élargissement de l'appauvrissement des moins privilégies.

La pauvreté progresse en France comme en Europe, de plus en plus nombreux et de plus en plus démunies !
Commenter cet article