Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'avenir sera ce qu'on en fera !

Pour un avenir durable et partagé. Parce que je veux croire que l'humain et l'humanité qui en émane pourrait ne pas être un cancer pour la terre et un vampire pour ces congénères. Profondément humaniste, pacifiste, je n'entrevois qu'une solution d'avenir durable et pérenne, en finir avec la destruction systémique de notre écosystème nourricier qu'est la planète. Je prône l'égalité d'importance de toute vie, minérale, végétale, animale, humaine car toute vie est interdépendante des autres. Et rappelons nous, la seule énergie qui n'émet pas de GES est celle qu'on utilise pas ! Le superflue de nos consommations c'est de l'énergie vitale que nous volons à nos enfants et aux leurs !

Des pesticides pourtant interdits sont tout de même utilisés, souvent en toute impunité, pas vu, pas pris !

Publié le 8 Avril 2014 par Daniel JAGLINE djexreveur in pesticides, pollinisation, abeilles, insecticides, interdiction

Si l'utilisation de certains pesticides interdits n'est pas forcément détectable immédiatement à moins bien sûr qu'un contrôle spécifique n'intervienne en temps et en heure, elle fini par être révélée avec le temps, car des traces se répandent, en effet les substances actives ne s'éliminent pas toutes, certaines perpétuent même encore très longtemps leur nocivité, c'est ainsi qu'il y a peu ont a pu mettre en évidence l'utilisation courante de pesticides en 2012 qui sont pourtant interdit depuis 2003/2004.

En parallèle, le constat terrible qui met en évidence l'incivilité, de certains qui n'hésitent pas à pratiquer la contrebande de pesticides interdits en France , les cas détectés sont rares, et bien souvent il est trop tard de toute façons pour identifier les malfaisants, sans compter que les peines encourus sont rarement assez dissuasives, ainsi va la France qui pourtant projette l'interdiction totale de l'utilisation de pesticides dans les espaces verts publics en 2020, puis dans les jardins particuliers à partir de 2022, seulement les risques pour les contrevenants sont bien minimes, et permettent malheureusement de considérer que certains les utiliseront bien au delà, surtout si comme pour certains produits, l'utilisation est interdite, mais pas le vente !

Des pesticides pourtant interdits sont tout de même utilisés, souvent en toute impunité, pas vu, pas pris !

Outre les abeilles, tous les pollinisateurs sont en fort déclin, 24% des espèces de bourdons sont menacées d'extinction en Europe, faut-il rappeler que les pesticides, participent largement à cette hécatombes !

Des pesticides pourtant interdits sont tout de même utilisés, souvent en toute impunité, pas vu, pas pris !

Condamné pour avoir refusé de traiter avec un insecticide non sélectif sa production Bio, qui aurait ensuite de fait été déclassé. Il faut bien rappeler que la maladie hypothétique, la flavescence dorée, contre laquelle devait lutter préventivement cet insecticide (qui aurait en même temps détruit d'autre formes de vies pourtant indispensables en biodynamie pratiquée par Emmanuel Giboulot) n'était pas avérée.

Certes la condamnation est minime et symbolique pourrait-on dire, mais elle est un mauvais signe, et je me demande si on ne peut pas l'interpréter aussi comme un manque de courage du Tribunal correctionnel de Dijon, par qui cette affaire à été jugée. Il est en effet surprenant de constater que, si le danger et la faute était à ce point important, le condamné soit à ce point 'épargné', car enfin s'il a mis en danger la totalité des vignes de toute sa région, quelle incohérence et quelle injustice, car si vous ne le savez pas, les effets d'une atteinte des vignes par la flavescence dorée n'apparaissent qu'au bout d'un an, autrement dit, on ne sait peut-être pas encore à ce jours si ces vignes ne sont pas contaminées aujourd'hui !

Autre question, qu'est-ce qui a amené un Préfet à ordonner un traitement alors qu'aucun cas d'alerte n'avait été décelé dans le département, ou dans des localisations proches ?

Peut-être un élément de réponse avec le regard posé par 'Agir pour l'environnement'

je cite :

le Tribunal correctionnel de Dijon a néanmoins condamné le viticulteur pour un acte qui mériterait au contraire un ban bourguignon.

Des pesticides pourtant interdits sont tout de même utilisés, souvent en toute impunité, pas vu, pas pris !

Cela vient de tomber, enfin il y a peu, je dois dire que cette affirmation me laisse dubitatif, et que je considère qu'il faille la prendre avec la plus grande réserve, mais c'est une affaire à suivre, La cause de la mortalité des abeilles (serait ?) enfin résolue, j'ai d'ailleurs relayé il y a peu un article relatant de l'intrusion de Monsanto, dans les filières de l'apiculture, et évidement ils ne sont pas là sans but bien précis :

Voilà donc deux affaires pour lesquelles je pense qu'il convient d'attendre de voir qu'elles en seront les suites, Emmanuelle Giboulot, fera appel et nous verrons les réactions et les effets à propos de Monsanto.

En attendant nos pollinisateurs sombrent et nous avec !

Commenter cet article