Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tant va la cruche à l'eau, qu'elle....l'a raréfie, eau secours !

La problématique de l'eau douce va être l'un des enjeux majeurs des prochaines décennies, sinon des prochains millénaires si l'humanité ne s'est pas auto-détruites d'ici-là.

Comme vous allez pouvoir le constater, ce billet peut être lié très étroitement avec celui que j'ai écris hier, L'empreinte matérielle et écologique sous-estimée. Nous ruinons notre planète encore plus vite que nous le pensions. en effet, comme pour l"empreinte matérielle et écologique, l'empreinte eau subit un déséquilibre fondamental et total entre les pays développés et les pays émergents comme on les qualifie maintenant, (c'est plus positiviste n'est ce pas que en voie de développement ) les importations faussent la donne et masques nos véritables impacts.

Alors bien sur les pays en voies de développement suivent nos traces, bien sur certains consomment peut-être presque autant que nous si on s'en tient aux chiffres globaux, mais parce qu'ils sont en bien plus grand nombre, mais rapporté individuellement, nos consommation sont sans communes mesures avec les leurs.

Deux articles m'ont fait réfléchir ce jour et je vous les partages afin qu'ils vous servent également de repaires :

Quel sera l'état de l'eau et des milieux aquatiques en 2030 ?

La dégradation de l'état de l'eau que nous entraînons directement ou indirectement ne fait que croître, alors qu'il est urgent d'inverser cette tendance mortifère.

L’empreinte eau, le nouvel indicateur pour mesurer le gaspillage d’eau douce

Passer du café au thé, va falloir que j'y réfléchisse vraiment si je veux être conséquent, et que faudrait-il que je change d'autre si je veux être le changement que j'attend aussi de mes congénères, voici un outil qui peut nous aider à mieux nous jauger, même si il ne tient compte que de la quantité, il permet tout de même d'y voir un peu plus clair (comme de l'eau) ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article