Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qualité des eaux, faites ce que je dis pas ce que je fais !

Nos dirigeant sont décidément d'une incohérence et d'une incompétence totale, c'est affligeant, alors que la France est déjà condamné au niveau européen à cause de la mauvaise qualité de certaines de nos eaux à cause, notamment, de niveau de nitrates pour ne prendre qu'un exemple, que font-ils, ils libéralisent plus encore la possibilité qu'ont les élevages intensifs d'augmenter leurs productions, en changeant de régime les élevages porcins, afin que ceux ci puissent s'agrandir en fournissant dorénavant une seule déclaration au régime d'enregistrement des installations classées.

Le résultat de ce changement est catastrophique, il entraînera à coup sûr une augmentation de nuisances et de pollution, j'en suis convaincu, car la grande majorité des éleveurs ne souhaitent qu'une chose, c'est produire plus encore et encore plus, afin bien évidemment d'augmenter leurs profits, c'est l'évidence même.

Nos gouvernants, seraient-ils à ce point aveugles, je ne peux le croire, enfin j'essai encore de ne pas accepter une telle aberration, cela signifie à mon sens, qu'ils ont encore céder aux lobbies industriels, une fois de plus, l'intérêt général est placé au second plan face à des intérêts particuliers, l'inverse même de ce que l'on est en droit d'attendre d'une bonne gouvernance.

Les 'Etats généraux du droit de l'environnement' se transforment donc bien, comme je l'avais crains, en une reculade, qui va servir l'industrie puisque le mot d'ordre général est libéralisons et simplifions plus encore les possibilités aux industriels d'augmenter leur 'compétitivité' en espérant en récolter de l'emploi, cette vision est une lubie pourtant avérée, mais ce discours là est bien reçu par une majorité de citoyens, alors comme la seule chose qui compte ce sont les prochaines élections tout va bien.

Il ne va bientôt plus rester qu'une vision de l'avenir dans ces discutions, puisque la FNE vient d'annoncer qu'elle quittait ces états généraux, ce que je comprend, mais c'est déplorable.

L'avenir sanitaire de notre pays est donc une notion qui importe peu à nos gouvernant, alors que s'ils étaient conséquent ils devraient mettre en avant le fait que plus on retarde les bonnes actions à mettre en oeuvre pour lutter efficacement, plus celles ci seront contraignantes, et plus leurs coûts seront élevés, c'est totalement imbécile :

Etats généraux du droit de l'environnement : FNE claque la porte

Les mesures prisent jusqu'à présent prouvent plutôt leurs insuffisances et leur inefficacités, les moyens mis en oeuvre ne sont déjà pas suffisant, et on va donc continuer de permettre aux pollutions de grossir encore et encore.

Autre exemple, le récent positionnement du gouvernement face à la taxation du carburant gaz-oil des motorisations diesel qui, est-il nécessaire de le rappeler, est le plus utilisé en France, (encore une 'exception' Française) prouve s'il en était encore besoin, que la santé des citoyens et de l'environnement ne pèse pas lourd face à l'industrie et sa prétendu compétitivité, ou serait-ce la peur pour les prochaines élections, de subir le courroux de plus de la moitie des électeurs, qui devraient subir le rattrapage de taxation du diesel par rapport à l'essence ?

Or malgré les signes, et les révélations qui s’ajoutent les unes aux autres, confirmant combien la santé des citoyen et de son environnement est mise à mal durablement par toutes ces pollutions, et malgré le discours de façade, dans les faits, le contraire même du bon sens, et de l'intérêt général, persiste et s'amplifie même, jusqu'à quand allons accepter de nous laisser ainsi empoisonner ?

Évaluation de la politique de l'eau : budget en baisse et difficultés croissantes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article