Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les perturbateurs endocriniens perturbent aussi la science 'industrielle'.

Les 'conflits d'intérêts', cette notion dont les citoyens commencent peu à peu à comprendre les effets, ne vont-ils pas être la problématique majeure des prochaines années et décennies ?

Je me pose cette question, car la liste des 'affaires' sur le plan 'sanitaire' commence à s'allonger, et que ressort-il souvent des enquêtes menées, un point commun, les scientifiques et ou chercheurs qui étaient liées, parfois mis en causes, étaient tous 'prisonniers' de conflits d'intérêts.

En effet comment alerter, ou condamner des substances ou produits que que l'on a soit même élaboré, ou pour lesquels on a participé à leur conception, a leur intégration dans des produits commercialisable, comment se mettre éventuellement en conflit avec les sociétés qui vous emplois et ou qui vous apportent les 'fonds' pour vos recherches ou développement ?

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme selon Rabelais, n'est-elle pas aussi devenu la ruine du corps et de la vie, à vouloir se considérer comme un 'être créateur', l'humain par le biais de la science scientiste, n'est-il tout simplement pas en train de menacer ses propres facultés à l'existence.

A force de 'tenter des expériences' car il s'agit bien de cela, dans la mesure ou les découvertes diverses sont utilisées à grandes échelle, 'sur le terrain', avant même d'avoir pu en étudier sur le long terme, les 'externalités' comme il est courant de les qualifier maintenant, n'est-on pas tout simplement en train de couper la branche sur laquelle on est assis ?

Le partenariat public/privé se développe, sur le plan financier c'est probablement inévitable, encore que je n'en soit pas certain, il y a quelque part un abandon de priorité de l'état, qui se désengage de sa responsabilité de défense de ses citoyens, mais sur le plan éthique, que va-t'il advenir, alors que l'évidence des 'conflits d'intérêts' révèle dans de nombreux cas déjà les dangers qu'il y a à confier les recherches et développement et la surveillance de ceux ci à des hommes ou des instances, qui dépendent financièrement de ceux là même qu'ils devraient pouvoir contrarier le cas échéant lorsque certain développement ne sont pas assez sûr et analysés ?

Voici l'article qui m'a amené à cette réflexion :

Les perturbateurs endocriniens, objets de tous les lobbies

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article