Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le marché carbone actuel, mal né, est contre productif.

Comme tous les systèmes, quelque soit la bonne volonté qui pouvait animer leurs concepteurs, il y en a toujours pour finir par le pervertir, le détourner de ses buts premiers, le manipuler pour tirer parti des moindres failles.

Ces diverses attaques sont d'autant plus facile si un système est conçu avec trop d'erreurs, trop de facilité de détournements, ce qui semble bien être le cas du marché carbone, qui finalement produit l'inverse de ce pour quoi il a été institué.

L'idée même de base ne m'a jamais conquis, je ne l'ai jamais considérée comme judicieuse, les faits me confortent malheureusement dans mes convictions, mais je le regrette, car j'aurais préféré que cela fonctionne en fait, mais comme je l'avais pressenti ce n'est pas le cas.

Il faut donc envisager autre chose, car il y a urgence, ce sont déjà des millions d'enfants de femmes et d'hommes qui sont touchés dans leurs capacités même de survie, ce sont des territoires entiers qui se meurent, c'est le climat générale qui se transforme, et si dans un premier temps cela peut même sembler favorable à certain à plus long terme, je crains fort que tout soit négativement déstabilisé.

Il ne sera jamais assez dit, quitte à passer pour un rétrograde, que notre première réponse, la seule attitude qui aura vraiment du sens, et qui pourra être salutaire, c'est de tout revoir à la baisse, de consommer moins et surtout mieux, nous avons entraîné le reste du monde dans une folle course à la croissance, et à une surconsommation mortifère.

Nous en tant qu'Européen du nord, avec les Etats-Unis portons cette grande responsabilité, qu'on accepte de le reconnaître ou pas, cela ne changera rien au fait, il est donc de notre responsabilité d'être exemplaire dans notre manière d'inverser nos usages, en espérant être à nouveau suivi, mais cette fois çi, ne soyons pas surpris que ceux qui nous on pris en exemple pour espérer une vie 'meilleure' ne nous suivent pas cette fois çi, tant qu'ils n'auront pas atteint eu aussi un 'niveau de vie' qui leur paraîtra suffisant, et pour certains, reconnaissons qu'ils en sont encore loin, sans même parler de nos luxueuses existences.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/dysfonctionnement-marche-carbone-europe-emissions-18685.php4#xtor=ES-6

Extrait :

Outre cette inefficacité structurelle à réduire les émissions, l'ETS européen présente une série de dysfonctionnements maintes fois signalés. Ce marché du carbone, le plus grand du monde, se caractérise par des prix du carbone volatils et en baisse. Le recours des entreprises aux mécanismes de compensation MDP (mécanisme de développement propre) a explosé, sans prouver son efficacité réelle, voire s'est illustré par des effets pervers. Beaucoup d'entreprises utilisant la compensation ont ainsi vendu leurs permis (attribués gratuitement) pour acheter des crédits MDP à un prix significativement plus bas "et ont empoché la différence", signale Scrap EU-ETS, qui a compilé des études multiples illustrant les dérives du MDP. Selon une étude du groupe Sandbag, les entreprises européennes soumis à l'ETS ont racheté pour 254 millions de crédits MDP pour liquider 13% de leur crédit carbone avant 2013.

A fortiori, le marché du carbone européen a fonctionné comme un système de subvention pour les émetteurs de carbne. Les deux premières phases du marché du carbone européen (2005-2007, 2008-2012) accordaient aux sites industriels des permis gratuits basées sur leurs émissions passées, agissant comme une subvention de facto. Des recherches estiment que presque l'intégralité du coût de mise en conformité avec le marché carbone européen a été financée par les consommateurs. Le cabinet CE Delft suggère que les bénéfices exceptionnels qui en ont été tirés ont atteint 14 milliards d'euros entre 2005 et 2008. Les producteurs d'électricité en ont tiré un double dividende, en cumulant allocations gratuites et augmentation du prix de l'électricité, ce qui explique leurs bénéfices exceptionnels situés entre 23 et 71 milliards d'euros dans la deuxième phase de l'ETS, selon WWF/Point Carbon.

Autre inconvénient du marché carbone, c'est que son illisibilité et sa complexité est propice aux fraudes. "Pour créer des unités carbones commercialisables, on doit mesurer la pollution qui a eu lieu ou qui n'a pas eu lieu, en utilisant des mesures approchées et d'autres procédures de calcul incertaines et souvent invérifiables qui ouvrent la voie aux abus", signale SCRAP EU-ETS. En 2009, une fraude "carrousel" à la TVA, s'appuyant sur le régime fiscal applicable aux transactions transfrontalières, aurait porté sur 5 milliards d'euros. Le scandale a conduit plusieurs États, dont la France, à mettre fin à la TVA sur les échanges de quotas et BlueNext a été fermé en deécembre dernier. L'ONU a également dû récuser sa principale agence de vérification du système MDP en 2009 et suspendre l'Ukraine en 2011 à cause d'une fraude minimisant les émissions.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article