Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous consommez moins, vous paierez plus, où la logique des distributeurs de l'eau !

Je viens d'entendre à la radio que la taxe bonus/malus que le gouvernement tente d'instaurer en terme de consommation énergétique, vient d'être à nouveau retoquée, par 'les sages' du Conseil Constitutionnel, sous prétexte, qu'elle ne respecte pas le principe d'égalité !

Quel rapport pensez vous ? à des  

J'en vois un qui est pourtant flagrant, et je ne comprend toujours pas que les consommateurs ne s'en offusquent pas d'avantages, et avec force, c'est celui du prix à payer pour recevoir à son robinet de l'eau dite 'potable'.

Eh oui, là l'injustice et l'inégalité est pourtant instaurée, n'est elle pas illégitime et inconstitutionelle cette inégalité là ?

36 poids, 36 mesures, les industriels sont en droits de polluer et d'abandonner leurs pollutions quasiement  en toute quiétude, essayez donc d'en faire autant en tant que citoyens, les banques et les industriels sont en droit 'd'optimiser', en clair de détourner de l'argent en toute opacité, et impunité, assayez donc d'en faire autant, les politiques et les grands patrons peuvent se permettre de mentir, prendre des décisions ruinants les Etats, ou leurs sociétés, sans jamais en être tenu pour responsable et avoir à rendre des comptes, essayez donc d'en faire autant.... !

En quoi l'eau et les services liés sont-ils différents, en vertu de quoi peut-on justifier l'injustice totale qu'il y a dans un pays comme le notre à ce que chaque citoyen ne paye pas un prix identique pour un même résultat.

L'eau est un droit commun reconnu légalement, or ce droit n'est pas partagé identiquement selon le distributeur qui organise et facture la distribution de l'eau dans votre secteur géographique, ceci contrevient donc au principe d'égalité, alors que fait le 'Conseli Constitutionnel' ?

Il y a donc là à mon sens une grande injustice, mais que dire de ce que l'on nous annonce là :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/comment-adapter-facture-eau-chute-consommation-18254.php4#xtor=ES-6

Extrait :

Revoir le système de tarification de l'eau potable, instaurer une rémunération des services des eaux en fonction d'indicateurs de performance environnementale mais également rééquilibrer le financement de l'assainissement des eaux pluviales urbaines : le Centre d'analyse stratégique (Cas), dans une note d'analyse, pointe les nécessaires modifications pour contenir l'augmentation du prix de l'eau dans le futur.

"En moyenne, le prix actualisé de l'eau a quasiment été multiplié par trois depuis 1990, pour atteindre actuellement près de trois euros le mètre cube", situe le Cas.

Ces dernières années en France, une baisse de la consommation d'eau de 1% à 2% par an est constatée. Si elle perdure, le Conseil d'analyse stratégique estime que le prix de l'eau continuera dans le même temps à augmenter (d'environ 10% à 20% à l'horizon 2020). Car le système de tarification repose sur le principe de "l'eau paie l'eau" : les coûts d'assainissement, de production de l'eau potable, de distribution mais aussi de qualité de l'eau sont essentiellement assumés par le consommateur.

On nous affirme ici que le principe serait 'l'eau paie l'eau', j'ai plutôt l'impression que 'l'eau paie celui qui la distribue', et que le consommateur lambda en paye les pots cassés, et surtout les injustices, dans la mesure où je considère que l'eau vitale ne devrait pas être au même prix que l'eau utilisée à des fin industrielles, pour de l'irrigation, ou du loisirs ! 

Vive l'égalité, alors quand est-ce qu'on s'occupe de l'inégalité des traitements salariaux, quand est qu'on s'occupe de l'inégalité qui consiste à ce que certains citoyens voient leur budget anéanti sans même être en mesure de s'assurer le miniumum vitale, alors que d'autres ...!

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article