Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voilà peut-être une idée pour compenser la montée des océans.

À la première lecture de l'article de "goodplanet" j'ai d'abord eu peine à y croire, mais voyant que l'info était bien relayée par d'autres médias dont entre autres :

http://www.sciencesetavenir.fr/depeche/nature-environnement/20100907.AFP5791/le-president-kazakh-reprend-une-idee-sovietique-inverser-les-fleuves.html

Et aussi "Libération" 

 http://www.liberation.fr/monde/01012288738-contre-la-secheresse-le-president-kazakh-voudrait-inverser-le-cours-des-fleuves

dont voici un extrait :

"Le président kazakh Noursoulan Nazarbaïev a proposé mardi de reprendre une idée de l'époque soviétique: inverser les fleuves sibériens vers le sud pour lutter contre la sécheresse, lors d'un forum économique avec son homologue russe Dmitri Medvedev.

«Nous devrions nous souvenir du projet de renverser le cours des fleuves sibériens vers les régions du sud de la Russie et du Kazakhstan», a déclaré Noursoulan Nazarbaïev à Oust-Kamenogorsk, dans le nord-est du Kazakhstan, près de la frontière avec la région sibérienne d'Altaï.

«Il s'agit d'un problème important, celui de l'approvisionnement en eau de l'Asie centrale», a-t-il poursuivi. Le président russe a pour sa part déploré la détérioration du système d'irrigation soviétique."

 

J'ai donc voulu comprendre de quoi il retournait.

Alors comme je l'avais bien préssenti, le qualificatif "d'inversion", est ici pour le moins "éxagéré", dans les fait il s'agirait plutôt de "détournement", mais tout de même.

L'article mis en lien par "Libé", écrit par "Lorraine Millot" et titré : http://voyages.liberation.fr/grandes-destinations/quand-les-russes-voulaient-inverser-le-cours-des-fleuves-de-siberie

dont voici un extrait est interressant :

"Si les dieux ont si mal conçu notre planète, l’homme, et plus particulièrement l’homme communiste, peut toutefois les corriger, raisonnait-on à l’époque soviétique. Depuis les années 30, les savants russes planchaient sur toutes les possibilités de rectifier les cartes fluviales de l’URSS. En 1968, une résolution du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique donna l’ordre à une centaine d’instituts de planifier le renversement des eaux de l’Ob et de l’Irtych pour irriguer l’Asie centrale plutôt que les glaciers du Grand Nord. «Nous prévoyions de prélever 7 % des eaux de l’Ob pour les acheminer vers l’Asie centrale, précise Nikolaï Grichenko. Pour cela, il est d’ailleurs mensonger de parler d’inversion du cours des fleuves, nous n’aurions pris qu’une partie du flux. 93 % des eaux auraient continué à couler vers l’océan Arctique.»"

La majorité de ces projets sont bien sur "tombés à l'eau", mais certain ont tout de même été réalisés, par exemple, de gros travaux au "kazakhstan", sur deux fleuves :

L'Amou-Diara http://fr.wikipedia.org/wiki/Amou-Daria

Le Syr-Diara http://fr.wikipedia.org/wiki/Syr-Daria

L' un des buts essentiels, était d'optimiser, et d'augmenter la possibilitée de culture du coton, s'ils y sont parvenu dans un premier temps, les conséquences à plus long termes s'avèrent catastrophiques, et c'est un euphémisme.

La première répercution de taille identifiée, et connu à été l'influence désastreuse sur la "mer d'Aral"

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Mer_d'Aral

J'ai trouvé à ce sujet un article que je vous conseille, même s'il dâte un peu :

http://base.d-p-h.info/pt/fiches/premierdph/fiche-premierdph-4079.html

 

Il semble que depuis, la prise de conscience ai ammené ces pays à agir pour tenter "d'inverser", cette fois-çi vraiment la tendance désertifiante, et ce qui a été mis en oeuvre va vers un "retour aux sources", si vous me permettez l'expression :

http://www.dinosoria.com/mer_aral.htm

Extrait :

"La mer d’Aral, étendue d’eau autrefois grande comme le Portugal, est aujourd’hui un lac salé qui se dessèche au milieu d’un désert.
Trente années de monoculture forcenée du coton, le détournement de deux fleuves aux fins d’irrigation qui alimentaient la mer d’Aral ont abouti à un désastre écologique sans précédent. Au Kazakhstan, une mer a failli mourir et tuer la population.

Récemment, un documentaire diffusé sur Arte "Le retour de la Mer d’Aral : à quel prix ?" redonne un peu d'espoir quant à l'avenir de la mer d'Aral et de la population locale.
Les gigantesques travaux entrepris commencent à porter leurs fruits. Peut-être qu'un jour, nous aurons le plaisir de pouvoir photographier une mer qui a repris vie parcourue par des bâteaux de pêche."

 

cet "espoir", semble bien utopique, si j'en crois les autres sites que j'ai parcouru, par exemple :

a look

http://wikimapia.org/3934711/fr/Mer-d-039-Aral

 

La prétention humaine n'a d'égal que sa bêtise, aussi incommensurable !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article