Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Utilisateur/payeur, le principe n'est-il déjà pas de mise, gare au prix de l'eau !

Voilà que les Eurodéputés se penchent sur la question de l'eau, c'est une bonne chose, surtout lorsqu'ils soulignent la "nécéssité de revoir les subventions préjudiciables pour l'eau", et lorsqu'ils "demandent à la Commission européenne de faire en sorte que la prospection et l'extraction de gaz de schiste soient précédées d'une évaluation des incidences sur l'environnement aux vues des "risques considérables" que ces activités représentent pour les eaux de surface et les eaux souterraines".

Je suis toutefois plus inquiets à cette nouvelle énoncée d'un principe "utilisateur/payeur", qu'est-ce que cela va bien pouvoir signifier à leurs yeux ?

Si il s'agit de tenir compte enfin des véritables consommations d'eaux, d'estimer de celles qui sont vraiment nécessaires, ou de clarifier à partir de quand certaines utilisation peuvent être considérées comme superflues, voirent interdites, alors je peux être pour.

Si il s'agit de mettre en demeure les opérateurs privés ou public de l'eau et de l'assainissement pour qu'ils réduisent drastiquement les fuites d'eaux sur leurs réseaux, et mettent la priorité sur un meilleurs entretiens de leurs canalisations, alors je peux être pour. 

Mais s'agit-il bien de cela ?

La question peut se poser, ne va-t'on pas plutôt nous dire que l'ensemble des utilisateurs doit pallier à ces lacunes, et ces pertes énormes, et que pour ce faire le prix de l'eau doit être revu à la hausse n'est-ce pas ?

Alors à ces deux principes "pollueurs/payeur", et "utilisateur/payeur", je veux bien qu'on ajoutte celui de "gaspilleur/payeur".

a look

http://www.actu-environnement.com/ae/news/economies-eau-agriculture-energie-16109.php4#xtor=ES-6

Extrait :

Des systèmes de tarification de l'eau plus clairs, une meilleure gestion des eaux résiduaires, et des économies d'eau dans l'agriculture et l'énergie sont indispensables pour garantir l'accès à l'eau, qui devrait être un droit fondamental et universel, estime le Parlement européen dans une résolution non contraignante adoptée le 3 juillet en séance plénière, en vue du "Plan de sauvegarde des eaux européennes" qui sera publié par la Commission européenne en novembre prochain.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article