Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

tsunami du temps à nous prévenir !

S'il ne changera sans doute pas beaucoup l'intensité des dégats matériels, le délai moindre d'avertissement, aura bien évidemment une incidence positive en terme de vie humaine :

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Le-risque-tsunami-en-Mediterranee-bientot-sous-surveillance?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

MARSEILLE (France) (AFP) - Après avoir été longtemps négligé voire moqué, le risque tsunami en Méditerranée, réel sans atteindre l'ampleur de la zone Pacifique, est en passe d'être vraiment pris en compte avec la mise en place mi-2012 du Centre d'alerte aux tsunamis pour l'Atlantique nord-est et la Méditerranée occidentale.

"Au XXème siècle, on a dénombré 911 tsunamis dont 76% ont concerné le Pacifique, 10% la Méditerranée, 10% l'Atlantique et 4% l'océan Indien", explique le sénateur socialiste Roland Courteau, auteur en 2008 d'un rapport parlementaire sur le risque tsunami.

"Personne ne pensait qu'il y avait un vrai risque dans l'océan Indien avant le tsunami qui a ravagé Sumatra. Or là où il y a eu des tsunamis, il y en aura", insiste-t-il.(...)"Pour l'instant, notre temps de réaction est de plus de 30 minutes. L'objectif est d'être à moins d'un quart d'heure", explique François Schindelé, expert international sur les aléas et le système d'alerte tsunami au CEA, précisant qu'une vague qui serait liée à un tremblement de terre près des côtes algériennes, c'est-à-dire la zone la plus sensible, mettrait environ 1H10 à rejoindre le littoral français.(...)Selon M. Schindelé, la hauteur d'une vague touchant les côtes françaises ne pourrait pas dépasser les 3 mètres car la magnitude des séismes observés en Méditerranée n'est pas assez élevée pour générer une hauteur supérieure.

 Mais "même une vague de 3 mètres peut provoquer de gros dégâts", insiste Michel Villeneuve, directeur de recherches au CNRS.

Il y en a combien d'experts et ou de scientifiques qui ont dû affirmé, que des vagues de plus de dix mètres n'étaient pas envisageables  sur les côtes Japonaises en cas de tsunami ?


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article