Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Transport, quand l'état par ses erreurs à encouragé le pire !

En laissant faire et même souvent en favorisant certaines oreintations, les décideurs politiques et industriels de ces dernières décennies, ont orientés notre pays vers des solutions qui s'avèrent maintenant dramatiques, sur le plan sanitaire, sur le plan financier, et sur le plan social.

En laissant la SNCF et maintenant 'Réseau ferré de France' privilégier le développement de lignes TGV, en délaissant les autres voies, les coûts des billets ne sont même plus accessibles à une grande part de la population, au point que même le TGV va devenir 'low coast', ce qui signifie qu'un plus grand nombre va pouvoir se rendre de Paris à Marseille ou Montpellier si je ne m'abuse, dans un premier temps, mais tout le reste du territoire va rester dans la même situation, les mêmes manques de lignes qui mailleraient mieux les régions. il n'y avait rien d'inéluctable là dedant, ce sont des choix, certes souvent soit disant consécutifs à des non-rentabilités, mais on a occulté tout le reste, le transport individuel est par le fait devenu incontournable pour les citoyens provinciaux.

En paralèlle, pour des raisons industrielles que je qualifierais de douteuses, voilà qu'on a décidé, là non plus rien d'inéluctable, ou de vraiment nécessaire, non un choix, volontaire, orienté, organisé, de favoriser le développement des motorisations diesel, La France est un des rares pays avec un parc automobile aussi diéselisé, ce qui était pourtant dès le départ reconnu comme une motorisation plus salle à bien des égards, a tout de même été favorisée, de deux manières, d'abord parce que ce choix fait, on a orienté la majeure partie des R&D sur cette motorisation au détriment des motorisations essences, qui, si elle avaient été étudiées avec autant d'intensité, auraient, elles aussi gagnés en rendement et en consommation, et ensuite et surtout parce que fiscalement on a réduit les taxes sur ce carburant le rendant moins coûteux, là aussi 'un choix', délibéré.

Je voudrais aussi revenir sur cet autre type de carburant qu'est le gaz, pour dire combien là aussi l'attitude de nos décideurs à été la plus irresponsable qu'on puisse avoir, Il y a là actuellement une filière encore existante, efficace, que l'on a pourtant tué dans l'oeuf, par une imbécile décision qui avait consisté à l'époque à faire de la France le seul pays au monde à 'interdir' les soupapes de sécurité sur les bonbonnes de gaz équipant nos véhicules, alors même que tous les constructeurs en équipaient leurs bonbonnes à l'origine, il fallait donc en France et en France seulement les soustraires, une aberration 'meurtrière', résultat, suite à quelques accidents, quelques bonbonnes ont explosé, plusieurs personnes sont mortes, et le carburant GPL avec, depuis toutes les bonbonnes sont équipés de soupapes de sécurité, comme cela aurait toujours dû être le cas, ce qui aurait évité ces morts, il faut savoir qu'avec la soupape de sécurité, une bonbonne de GPL n'explosera plus, alors que ce n'est pas le cas d'un réservoir essence.

Le GPL, est à l'heure actuelle le carburant dont les émanations polluantes globales connus sont les moins impactantes, dont la consommation est très légèrement supérieur à l'essence, mais qui en terme de coût à l'utilisation est moindre sauf que là, il s'agit également de favorisation fiscale, je ne sais pas quel serait le pris du GPL si il était taxé au même niveau que l'essence, si d'ailleurs quelqu'un pouvait m'éclairer la dessus, je l'en remercierais. J'ai lu récemment que l'État allait sans doute essayer de développer une filière GNV, je n'entrerais pas trop dans le détail, mais juste pour vous dire mon incompréhension, la production de GPL est parallèle à la production des autres carburants d'origine pétrolière, les coûts sont donc déjà connus et moindres, cela permet d'utiliser des gaz qui autrement ne servent à rien et serait donc perdu avec toutes les pollutions que cela implique, le réseau de distribution existe, les équipements existent, et on va s'orienter vers une autre filière pour laquelle pour le moment il faut à peu près tout construire, production, réseau, équipement, sachant que le GNV à un moindre rendement, et que l'une des différence majeure d'utilisation obligerait à embarquer dans le véhicule équipé un réservoir dont le poids est très nettement supérieur, ce qui entraînerait de facto une consommation supérieure, cherchez les 'erreurs' !  

Tout type de moteur à explosion génère de nombreuses formes de pollutions, si elle sont différentes entre moteur essence ou diésel, dire que l'un ou l'autre pollue plus est impossible, mais ce qui est possible c'est de définir quels sont les types de pollutions les plus impactants, en fonction des connaissances actuelles, or il semble bien que les motorisations diésel soient les plus dangereuses,malgré les grands progrès techniques sur le plan sanitaires, des études récentes l'on démontré. juste un article ici, je pense que tout le monde est maintenant informé. Nos Gouvernants ont donc ou vont décider d'agir, Delphine Batho lance la première offensive, sans doute pour sonder l'opinion, et on peut être certain et c'est tout à fait normal que l'opinion majoritaire va 's'arc-bouter' contre tout relèvement de taxe, puisque la population serait alors majoritairement concernée et directement impactée financièrement dans une période complètement défavorable à cela.

Le refus va donc être puissant, sauf que conscient de l'impopularité de ce que je vais affirmer, je considère que ce qui devrait être fait devrait même aller beaucoup plus loin. Il faut inverser totalement la tendance, c'est l'essence et ou le gaz qui doivent être maintenant favorisé, pour les raisons sanitaires évoquées, mais aussi pour des raisons financières, le diesel en ville c'est juste une aberration, car la T° d'utilisation qui permet le bon fonctionnement des systèmes de filtration est rarement atteint, il faudrait donc évincer ces motorisation des villes au moins, l'autre aberration de cette situation à été dévoilée au grand public récemment, la France produit trop d'essence qu'elle doit exporter, alors qu'elle doit importer du gaz-oil, là aussi cherchez l'erreur, on marche vraiment sur la tête !

Madame Batho, il va falloir beaucoup de courage !

Diesel: une hausse de fiscalité "incontournable", selon Delphine Batho

Je crains fort que seule une minorité ne soutienne, ce que je comprend, je le redis, cette nouvelle orientation, je ferais parti pourtant de cette minorité, tout comme je ferais parti de la minorité qui va dénoncer l'orientation vers le tout électrique, qui en terme de transport est selon moi une autre grave erreur, je me demande même si finalement les constructeurs ne vont pas eux mêmes, rééquilibrer l'orientation, en développant plutôt diverses formes d'hybridations, en passant, un mot sur le constructeur Peugeot qui n'est pas à une contradiction près, nous annonce le pire et le meilleur, d'un côté une hybride diesel/électrique, qui s'annonce, je l'espère comme un bide total, et de l'autre une hybride essence/air comprimé dont voici une présentation ici, qui me semble à ce jour être la forme la plus souhaitable, qui en tout cas à ce jour me paraît être la piste la moins polluante globalement, à moins que l'azote gazeux ne soit à proscrire aussi ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article