Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Haro aux TIC : Technologies de l'information et de la communication

Je me sens concerné au plus haut point, du fait de ma consommation quotidienne d'outils technologiques, et je dois bien admettre, qu'à moins d'un bouleversement générale qui viendrait à en limiter les possibilités d'usages, je ne suis pas vraiment enclin à m'en passer.

L'outil informatique, est grandement énergivore, pour ne prendre qu'un exemple, une recherche sur internet, par un service comme google, dont je suis friand, engendre une consommation importante :

  http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/01/12/une-recherche-google-a-un-cout-energetique_1140651_651865.html

Extrait :

"Les internautes en sont rarement conscients, mais leurs pérégrinations dans le monde virtuel ont un coût énergétique bien réel. Selon Alex Wissner-Gross, physicien à l'Université de Harvard, deux requêtes sur Google consommeraient autant de carbone qu'une tasse de thé bien chaud. Selon les travaux de ce scientifique, deux requêtes sur Google généreraient 14 grammes d'émission de carbone, soit quasiment l'empreinte d'une bouilloire électrique (15 g)......."Google fait tourner d'immenses centre de calcul partout dans le monde, qui consomment une importante quantité d'énergie, explique Alex Wissner-Gross dans le Times. Une recherche Google a donc une empreinte environnementale définie." Avec plus de 200 millions de recherches quotidiennes, la consommation électrique et les émissions de gaz à effet de serre provoquées par les ordinateurs constituent donc un vrai sujet d'inquiétude, estime le quotidien britannique.

2 % DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE"  

Il est donc absolument nécessaire que d'immenses progrès soient fait dans ce domaine, afin de réduire nos consommations.

Cette orientation est prise, et je l'encourage :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/rapport_BCG_Idate_CGEDDD_TIC_consommation_electrique_GES_9381.php4

Extrait :

"Les fédérations professionnelles du secteur des TIC en France, Alliance TICS (équipementiers télécoms et informatique), la Fédération Française des Télécoms (télécoms) et la FIEEC (Industries électriques, électroniques et de communication) ont présenté le 14 janvier les résultats de deux études : l'une du cabinet conseil Idate portant sur la consommation électrique de la filière TIC en France et un rapport du Boston Consulting Group (BCG) qui évalue les effets induits sur l'environnement de l'utilisation des technologies TIC. 
Selon l'étude du cabinet Idate qui couvre les équipements informatiques, les équipements et services télécoms et les équipements de l'électronique grand public, la consommation électrique des produits issus de l'industrie des technologies de l'information et de la communication (TIC) représente 7,3% de la consommation électrique totale en France en 2008. Le cabinet observe une augmentation de 19% des consommations électriques de la filière entre 2005 et 2008, avec respectivement 35,3 TWh et 29,6 TWh consommés.
Rappelons que selon une étude du Conseil général des technologies de l'information et du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) remise en mars dernier aux ministres du Développement durable Jean-Louis Borloo et de l'économie Christine Lagarde, les TIC représentent le premier poste de consommation d'électricité des ménages, après le chauffage et la fourniture d'eau chaude sanitaire. 

Objectif : 6,7% de la consommation électrique française en 2012"

http://www.actu-environnement.com/ae/news/efficacite-energetique-data-centers-11099.php4#xtor=ES-6

Extrait :

"Les spécialistes de l'informatique et de l'électronique Bull, Business&Decision Eolas, Schneider Electric, UXP ont lancé le 29 septembre le projet de recherche EnergeTIC qui vise à optimiser la consommation énergétique des data centers (centre de données), en partenariat avec les laboratoires universitaires G2Elab, G-SCOP, LIG avec l'Université grenobloise Joseph Fourier.
Ce projet vise ''à mettre en adéquation permanente les ressources énergétiques fournies par le réseau électrique avec les besoins des applications informatiques et de la climatisation''. EnergeTIC cible l'optimisation en temps réel de l'utilisation des ressources et de la gestion des opérations d'un data center. 
Le projet, labellisé par le Pôle de compétitivité Minalogic et ''GREEN'' (GRenoble Efficacité ENergétique), a été sélectionné en mars dernier par le neuvième appel à projet du Fonds Unique Interministériel (FUI). Financé par OSEO, la ville de Grenoble, Grenoble Alpes Métropole (METRO) et le Conseil Général de l'Isère, le projet a démarré le 1er juillet.
Selon la Commission européenne, les technologies de l'information et de la communication (TIC) consomment plus de 8% de l'électricité dans l'UE et produisent environ 4% d'émissions de CO2. ''Ces chiffres pourraient doubler d'ici 2020'', a prévenu Bruxelles. Les data centers représentent pour leur part 18% de la consommation énergétique du secteur des TIC et tendent à croître plus rapidement que les autres technologies. ''Partout en Europe, ils consomment environ 56 TWh d'électricité par an'', selon les chiffres de la Commission."

Là aussi, le meilleur qu'on puisse faire individuellement, c'est de réduire nos consommations, je sais c'est pas drôle, mais pourtant !.idée-genie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article