Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Stress-test post-Fukushima des centrales nucléaires Européennes, la chute !

Les évalutions de résistance en terme de sûreté nucléaire, les auto-évaluations devraient-on dire en réalité, ont donc été mené, vérifié par les organismes autorisés, qui sont ceux là mêmes qui ont validé les règles de construction.

Rassurant, ...non !

a look

http://www.enerzine.com/2/14540+nucleaire---tout-ce-que-vous-devez-savoir-sur-les-tests-de-resistance+.html

 

À la lecture de cet article, il y a une affirmation qui me laisse perplexe et dubitatif, avant que ne soient menés ces tests théoriques, à moins que je n'ai raté un épisode, ce qui est possible, auquel cas je vous demanderais de bien vouloir m'excuser cette erreur, il me semble bien qu'on nous avait affirmé que les risques de chutes d'avions ne seraient pas pris en compte, or qu'est-il affirmé ici, extrait :

"Les chutes d'avion sont-elles prises en considération ?"

Oui. L'accent mis sur les événements naturels extrêmes tels que les séismes et inondations1 n'a pas empêché de prendre en considération, dans une certaine mesure, d'autres scénarios d'accident tels que les conditions météorologiques extrêmes et les chutes d'avion. Les effets des chutes d'avion sur la sûreté des centrales ont donc été évalués indirectement au cours de ce processus.

Afin d'étudier plus avant la question des chutes d'avion au regard de la sûreté, la Commission a organisé le 25 septembre 2012 un séminaire comptant 45 participants, représentant des autorités nationales de sûreté de 18 États membres de l'UE2, de la Suisse, des États-Unis et du Japon.

Les nouvelles conceptions de réacteur tiennent compte de la possibilité de la chute d'un gros avion, et leur confinement devrait y résister. Pour les réacteurs plus anciens, d'autres moyens de protection sont utilisés, afin de réduire l'accessibilité de la centrale aux aéronefs, et d'atténuer les conséquences, en particulier les incendies et les explosions.

 

Voilà que maintenant et par un heureux revirement de situation, nos centrales qui n'avaient en aucune manière pris en compte dans leurs conceptions ce type de risques, se trouvent pourvu de ce qu'il faut tout de même pour affronter un tel accident, ben c'est merveilleux, n'est-il pas ?

À moins, que l'essentiel soit dans l'expression "dans une certaine mesure"

On a donc, indirectement et dans une certaine mesure, auto évalué, théoriquement, la résistance des centrales nucléaires face au risque d'une chute d'avion, ben là on est vraiment rassuré, non !

Ceci dit je vous concède que le probabilité qu'un avion, ou une météorite, ou un reste de débris d'un quelconque objet spatial ne chute pile sur une centrale est certe infinitésimale, mais de toute façon on est rassuré, les centrales résisteraient aussi à cela, ou pas !

Au delà de cette aspect pour le moins suspect, il y a ce qui est révélé, et ce n'est pas rien, les centrales ne sont pas totalement sûr, et des travaux parfois important, donc apportant leurs parts de risques supplémentaires vont devoir être engagés, dans un grand nombre de centrales. Ce qui est assez innatendu tout de même, c'est que la seule centrale Française dont on a annoncé la fermeture, j'ai nommé "Fessenheim" et ses deux réacteurs, ne présente pas les plus mauvais résultats :

http://www.loractu.fr/thionville/2303-surete-nucleaire-fessenheim-plus-agee-est-mieux-note-que-cattenom.html

Extrait :

Ce document obtenu par Le Figaro recense les « tests de résistance » menés depuis un an sur les 134 réacteurs du parc européen dans 19 centrales nucléaires dans l’hexagone. Ces tests font suite  à l’explosion de la centrale de  Fukushima au Japon suite à un  tremblement de terre et un tsunami.

 

Selon le quotidien, ces tests relèvent « des centaines de carences à l'échelle du continent » européen mais se concentre surtout sur la France qui est largement épinglée. Toutes ont subies des tests sur les procédures de sécurité. A noter que quatre d'entre elles dont Cattenom (Moselle) et Fessenheim (Bas-Rhin) ont subies en plus une visite d'experts européens.

 

Concrètement les équipements de secours en cas d'accident ne sont pas adéquatement protégés des éléments relate le Figaro s’appuyant sur le rapport pas encore rendu public par la Commission européenne de Bruxelles.

 

Cattenom en Moselle fait figure de mauvaise élève. La centrale de Fessenheim, centrale la plus veille de l’exploitant d'EDF qui devrait fermer d’ici 2016 conformément à des engagements de François Hollande, « présente moins de mauvais points dans le tableau récapitulatif du document européen. Un exemple: les procédures prévues en cas d'accident grave sont jugées insuffisantes à Chooz et Cattenom mais adéquates à Fessenheim » note toujours le Figaro.

 

Mais si le point le plus épineux se trouvait ailleurs, en tout cas pour l'industrie nucléaire, si l'annonce, ou tout au moins l'hypothèse d'annonce la plus importante et la plus angoissante pour les pro-nucléaires, était d'un autre ordre, quelque chose d'assez innatendu je pense, et qui pourrait bien jetter un grain de sable dans les rouages bien huilés de l'industrie nucléaire, l'assurance !

Comment assurer une centrale, l'assurer contre quoi, et qui pourra assurer ?

Voici une petite idée de la situation actuelle :

http://www.slate.fr/story/51679/assurance-centrales-nucleaires-cout-accident

Extrait :

La réponse tient sur une bonne vingtaine de pages du  rapport sur les coûts de la filière nucléaire remis en janvier,  mais se résume en deux phrases: le système d'assurance mis sur pied pour les risques liés au nucléaire civil est très insuffisant et repose essentiellement sur l'Etat. Et non sur l'exploitant qui, du coup, voit ses coûts d'assurance indûment minimisés.

Or voici ce qui est envisagé :

http://www.euractiv.fr/nucleaire-oettinger-veut-attaquer-assurances-article

Extrait :

Lors de la présentation des résultats des tests de résistances des centrales nucléaires en Europe , organisés à la suite de la catastrophe de Fukushima, Günther Oettinger annoncé qu'il ferait des propositions sur l'assurance et la responsabilité en 2013. Deux conventions internationales règlent aujourd'hui la délicate question de l'assurance des centrales nucléaires. Mais les dernières évolutions de ces deux textes, décidées en 2004, ne sont pas encore en vigueur.

Et là ça rigole moins, dans l'article qui va suivre, d'Euroactiv, nous en apprendrons un peu plus également sur les test face au risques de chute d'avions, pour lesquels je me suis exprimé plus tôt :

http://www.euractiv.fr/nucleaire-oettinger-veut-attaquer-assurances-article

Extrait :

L'autorité de sûreté nucléaire française analyse les problèmes de sûreté, mais pas de sécurité. Au plan européen, les problèmes de sécurité ont été analysés non pas par l'ENSREG, mais par un groupe ad-hoc (AHGNS). Certains pays, comme l'Allemagne, ont cependant inclus dans leurs critères d'évaluation les crash d'avion à l'initiative de groupes terroristes ou les cyber attacks. Le texte de la communication ne fait d'ailleurs pas toujours une séparation nette entre sûreté et sécurité. La Commission a indiqué qu'elle procéderait prochainement à une série d'audition sur la façon dont les réacteurs peuvent résister aux crash d'avion et l'ENSREG a précisé qu'elle coopérerait sur ces questions.  La Commission a également l'intention de travailler à une révision de la directive sur la sûreté nucléaire. Les textes actuels définissent son organisation dans les Etats, et notamment la nécessité de disposer d'une autorité de sûreté indépendante.

Source : http://www.euractiv.fr/surete-nucleaire-oettinger-veut-aller-loin-stress-tests-article

Copyright © EurActiv.fr

 Oh là là ça commence à grincer des dents !

 

 

vous vous souvenez de l'électricité si peu chère grâce à l'énergie nucléaire, si si, souvenez vous c'était en 2012, oh là là, qu'est-ce qu'on était bien en ce temps là, maintenant en 2015, on a été obligé de laissé éteint tous les convecteurs électriques, l'électricité nucléaire nous coûte si chère maintenant que j'hésite même à recharger ma voiture électrique ! 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article