Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sortir du nucléaire, chantage à l'emploi.

Comme cela nous ai rappelé dans l'article interressant qui va suivre, des chiffres effrayants, ont été lancé à la vindicte populaire, afin bien évidemment de tenter de faire clore le débat :

http://www.lesechos.fr/opinions/points_vue/0201738836124-sortir-du-nucleaire-sans-plonger-dans-le-chaos-c-est-possible-250840.php

Extrait :

Dans la foulée, le président d'EDF en a profité pour pousser le bouchon un peu plus loin, à 400 milliards d'euros et 1 million d'emplois perdus !

Je vous encourage à lire cet article en totalité, car il dit bien certaines choses importantes, j'en ajouterais une cependant qui n'est à mon sens, n'est pas assez prise en compte.

Que l'on prenne la voie de la sortie du nucléaire maintenant, dans 10 ans, dans 20 ans, une situation inéluctable, irréfutable, est déjà en place et en mouvement, les 58 réacteurs actuels vont devoir être arrêtés un jours, et ce jours là est proche pour certains.

Petite parenthèse d'ailleurs, au sujet des 24 de l'accord PS/EELV, il y a comme une emfumade, ils auraient de toute façon du être arrêté pour la plupart, à peu près dans les mêmes délais, mais bon je dis ça, je dis rien !

Les démentellements, qui va les fairent, combien d'emplois, va-t'il falloir, je rappel qu'on ne sait toujours pas bien comment on va pouvoir les faire ? d'ou la nécessité d'en allonger la durée de vie, jusqu'à linfini !!?

Mais je ne vais pas refaire le débat ici, je voulais vous parler de ce chantage à l'emploi, car en effet d'autres chiffres sont avancés, et il ne sont pas du tout du même acabit :

http://www.romandie.com/news/n/_Reduction_du_nucleaire_la_question_n_est_plus_taboue_pour_les_syndicats181120111811.asp

Extrait :

Une début de discorde entre le PS et les Verts - désormais d'accord pour réduire de 75% à 50% d'ici 2030 la part du nucléaire dans la production d'électricité - a relancé les débats incitant le Président Nicolas Sarkozy à mettre en garde contre des dommages considérables pour l'industrie française.

Pour Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, premier syndicat de la filière, la réduction de voilure est concevable.

Interrogé sur BFM radio, il a reconnu vendredi que la CGT avait un débat en interne sur la politique énergétique du pays qui pouvait générer des points de vues différents à l'intérieur même du syndicat, traditionnellement contre une sortie du nucléaire à cause des conséquences sur l'emploi.

Près de 410.000 emplois dépendraient de l'industrie nucléaire, dont 125.000 emplois directs, soit 2% des emplois en France, selon une étude réalisée par le cabinet PriceWaterhouseCoopers pour Areva.

Comme vous pouvez le constater les écarts sont significatifs, est-ce qu'on aurait d'un côté les chiffres des syndicats et de l'autre les chiffres de la police ?

A voir, d'autres études vont sans aucun doutes venir apporter encore d'autres chiffres, nous verrons bien.

Dès que j'aborderais le sujet du nucléaire maintenant, je vous exhorterais à vous informer sur cette autre voie possible, je ne dis pas encore souhaitable, car il faut évidemment y réfléchir, et je m'y efforce, du Thorium, voir le premier article que j'y ai consacré ici.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article