Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si l'exploitation des gaz de schiste ne vous font pas encore trembler, alors il faut peut-être vous y préparer !

Nous n'en sommes encore qu'au stade de la suspicion, enfin selon moi (en fait je n'ai quasiment aucun doute, mais ça reste entre nous), d'autres ont déjà un avis beaucoup plus tranché.

Je ne sais plus si je l'avais déjà évoqué, mais au Etats-Unis, quelques seismes de faible ampleur heureusement, ont déjà ammené certains à se questionner, d'autres à affirmer, qu'il y avait un lien avec l'exploitation des gaz non conventionnels, plus communément appelé gas de schiste, par la fracturation hydraulique.

S'il venait à être irrévocablement avéré que les micro-seismes provoqués par la fracturation, entraînaient par effet que je vais peut-être maladroitement, qualifier de "domino" d'autres seismes, ceux la déjà nettement moins micro, ce qui me semble-t'il, parait tout à fait envisageable, pour ne dire assez logique, ben oui, si on multiplie les vibrations en sous-sol !  Ne serais-ce pas là un nouvel argument choc ! :

http://www.lepost.fr/article/2011/11/15/2638325_gaz-de-schiste-et-tremblement-de-terre-apocalypse-annoncee.html

Extrait :

L’augmentation des tremblements de terre est le dernier risque connu de l’exploitation des gaz de schistes. Malgré cela, les lobbies pétroliers et gaziers continuent à se battre pour leur cause tout en déclarant agir au nom de l’intérêt général, et notamment pour réduire l’endettement public. On croit rêver.

Ces derniers temps, les tremblements de terre se multiplient de façon inquiétanteau Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Serait-ce pur hasard ? Une simple coïncidence géologique ? Cette théorie ne peut plus vraiment être défendue depuis le 5 novembre dernier lorsqu’un séisme de magnitude 5,6 a secoué l’Oklahoma, un Etat du Sud des Etats-Unis dans lequel l’activité d’extraction de gaz de schiste s’est fortement développée. Pour nombre d’observateurs, ce tremblement de terre finit de démontrer le risque sismique que font peser les techniques de fracturation hydraulique sur les territoires exploités.

Alors qu’une moyenne de 50 tremblements de terre était jusqu’à là enregistrée en Oklahoma, 1047 séismes ont secoué l’Etat en 2010. Soit vingt fois plus qu’auparavant ! L’armée américaine et l’United States Geological Survey - deux institutions qui l’on ne pourrait taxer d’intégrisme environnementaliste - ont reconnu le lien de cause à effet entre augmentation inquiétante de l’activité sismique et exploitation des gaz de schistes.

Ainsi, une nouvelle et énième tare peut être imputée à l’exploitation de ces hydrocarbures. Après les nuisances sonores, l’augmentation de la pollution atmosphérique, la destruction des paysages, la pollution des eaux et des sols, la hausse des émissions de gaz à effet de serre, voici venu le temps des tremblements de terre !

La Fondation France Liberté, que je crois très sérieuse, a certainement peser ses affirmations.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article