Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sécheresse ou inondation,une cause deux effets !.

Cela peut évidemment paraître contradictoire, insensé, paradoxale, et pourtant, ça ne l'est pas !.

Le réchauffement climatique général, a ceci de surprenant, qu'il entraine des changements qui peuvent nous paraître tout à fait illogiques, "prouvant l'inverse !", par exemple des périodes de froids d'une intensité inconnu dans des régions, ou rien ne laissait présager cela, comme ça a été le cas au Etats-Unis ces dernières semaines, ça on en a entendu parler, évidemment ce sont les "States", mais il est d'autres phénomèmes tout aussi innattendus ,:

Ce qui se passe, par exemple, en Australie, en est une autre démonstration.

La dernière décennies Australiennes n'a été qu'une série d'années de sécheresses :

http://www.partagedeseaux.info/article6.html

Extrait :

Parmi les causes assignées à la sécheresse que connaît le pays, c’est en effet au réchauffement climatique que revient la première place. L’Australie est l’une des régions du monde où la hausse des températures devrait être la plus marquée : le GIEC avance le chiffre de +6,7°C à l’horizon 2080. Il est notamment anticipé que les tempêtes océaniques d’hiver, dont l’Australie dépend pour la plupart de son eau, se déplacent en direction du pôle Sud. Même s’il n’est pas certain que la sécheresse des années 2000 soit directement imputable au changement climatique, il ne fait guère de doute en revanche que celui-ci aura pour effet de la rendre plus ou moins permanente. C’est d’autant plus vrai que, comme souvent, les effets du climat se conjuguent ici aux conséquences plus immédiates de l’activité humaine.

La situation de l’Australie a souvent fait la une de la presse internationale car elle semble illustrer jusqu’à la caricature le caractère insoutenable et égoïste d’un certain mode de vie occidental. D’une part, le gouvernement australien refusait (jusqu’à l’élection d’un gouvernement travailliste fin 2007) de signer le protocole de Kyoto, et les émissions de carbone par tête des Australiens atteignent presque le niveau de celle des États-Unis, alors même qu’ils sont parmi les premiers à souffrir du changement climatique. D’autre part, les Australiens consomment 30 % plus d’eau que la moyenne des pays de l’OCDE, et leur consommation a continué d’augmenter alors même que l’état de sécheresse était déclaré. En pleine pénurie d’eau, certains continuaient à remplir leurs piscines, laver leurs voitures et arroser leurs pelouses, refusant de reconnaître le droit d’une quelconque autorité de leur dénier cette « liberté individuelle ». Cette situation explique en partie que les mesures de conservation de l’eau aient pris, dans ce pays, un caractère particulièrement coercitif et, dans certains cas, violent.

Or voilà qu'un autre phénomène celui-ci beaucoup moins prévisible, se fasse connaître,........... des inondations ! :

http://www.actualites-news-environnement.com/24843-inondations-Australie.html

Extrait :

Les inondations recouvrant une superficie équivalente à celle de l’Allemagne et la France réunies ont causé plus d’un milliards de dollars de dégâts jusqu’à présent, ont obligé près de 200 000 habitants à quitter leur maison et ont affecté les exportations de biens, qui sont un des piliers de l’économie australienne. 
Le charbon représente par exemple 55 milliards de dollars de revenus à l’exportation chaque année. 
« C’est une catastrophe naturelle majeure et il faudra un certain temps pour nous en remettre » a déclaré la Premier Ministre Julia Gillard, en annonçant une aide financière pour les victimes des inondations.

« L’étendue des inondations affectant le Queensland est sans précédent et nécessite une réponse nationale et unie ».

Quel lien, pourait-il bien y avoir !?.

Celui d'un déséquilibre trop rapide !, aussi improbable, parce que non "naturel", que la conversion à l'altruisme d'un militant à l"UMP"......., je plaisante !, car en réalité, c'est sans doute moins improbable !

La réalité, c'est celle-ci, les courants marins sont déséquilibrés, et ça, "c'est bien plus important que la réelection de "Sarko"" !.

http://www.linfo.re/-Monde-/Inondations-en-Australie-secheresse-a-la-Reunion-la-nature-s-affole

Extrait :

Alors que l’Australie connait les pires inondations de son histoire, la Réunion est elle durement frappée par lasécheresse. Ces phénomènes climatiques illustrent un dérèglement important du climat. En ce qui concerne le déficit pluviométrique record observé sur notre département, le courant froid baptisé La Niña ne serait pas étranger au malheur des Réunionnais. 

 
La pluie se fait attendre à la Réunion, plus que cela, elle se fait désirer. Pendant ce temps, les Australiens voient leurs maisons disparaître sous les eaux, totalement impuissants. Ces deux phénomènes climatiques qui font l’actualité, sont en partie expliqués par le déplacement d’un courant froid, nommé La Niña. Ce dernier venu du Pacifique, s’étend sur une surface près de deux fois supérieure à celle des Etats-Unis.
 
 
Les Alizés entrainent donc les eaux de l’Est du Pacifique vers l’Ouest. Résultat, on observe une accumulation d’eau chaude, laquelle favorise la formation d’épisodes pluvieux à certains endroits et d’importantes sécheresses dans d’autres secteurs. L’île intense fait face au second problème.
 
 
Pour les scientifiques de Météo France Réunion, durant ces quarante dernières années, jamais les chiffres de la pluviométrie n’avaient été aussi inquiétants. En Australie, ce sont plus de 200 000 personnes qui sont déclarées sinistrées. Dans notre île, des dizaines d’agriculteurs ont vu leur travail anéanti par la sécheresse. Si le Préfet n’a pas classé le département en état de catastrophe naturelle, l’annonce ce jeudi de la mise en place de restrictions d’eau sur le territoire est loin de rassurer la population.
La Niña, et El Niño vous connaissez !?.
C'est deux là purraient bien être à l'origine de profond changement !.
a look

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article